Auto-écoles : les dates de dé-confinement enfin connues!

13

Après six semaines de fermeture administrative en raison de l’épidémie de Covid-19, l’annonce des dates de reprise pour les leçons et les examens de conduite représente, pour beaucoup, une lumière au bout du tunnel. Cette reprise progressive se fera selon des modalités et des protocoles sanitaires qui seront validés d’ici la semaine prochaine. Voici ce que l’on sait à l’heure actuelle.

Une réouverture progressive selon les départements

L’information a été donnée hier (28 avril) par le Premier Ministre, Édouard Philippe, le dé-confinement et la reprise de l’activité économique se fera de manière différenciée selon les départements. Dans les départements les moins impactés par l’épidémie, les entreprises pourront redémarrer plus tôt, alors que celles situées dans les départements les plus touchés devront patienter encore un peu.

Les départements seront classés par couleur : les départements « verts » et les départements « rouges ». La carte des départements sera dévoilée le 30 avril par le Professeur Jérôme Salomon lors de son point presse journalier sur l’évolution de la pandémie.

Une réouverture des bureaux dès le 11 mai

Quelle que soit la zone (verte ou rouge), les écoles de conduite pourront rouvrir leurs bureaux à partir du lundi 11 mai. La reprise des leçons et des examens dépendra, elle, du département et de la catégorie de permis concernée.

La reprise des activités devra se faire, a minima, selon les règles de sécurité sanitaire éditées par le Haut Conseil de la Santé Publique. Les organisations professionnelles ont travaillé sur des protocoles sanitaires. L’UNIC a établi un « guide de sécurité sanitaire » avec la SOCOTEC, alors que le CNPA a rédigé un « protocole de reprise » validé par une infectiologue du CHU de Strasbourg. Ces documents ont été soumis pour validation aux Ministères concernés.


Une conférence téléphonique doit avoir lieu lundi 4 mai entre la DSR et les organisations professionnelle pour définir de manière précise les mesures sanitaires qui devront être prises par les écoles de conduite. Il semblerait que la séparation en plexiglas, entre l’élève conducteur et l’enseignant ou l’inspecteur, ne soit pas retenue, pour des questions de sécurité et d’efficacité (une telle paroi n’empêcherait en rien la propagation du virus).

IMPORTANT :
Les auto-écoles (comme toute entreprise) devront mettre en place et veiller à une stricte application des mesures de sécurité sanitaire retenues à l’issue de la réunion du 4 mai! En effet, la responsabilité légale de l’entreprise sera engagée en cas de transmission du virus d’un élève vers un de vos salariés (ou inversement). La démonstration que la contamination a eu lieu pendant une leçon de conduite s’annonce néanmoins assez compliquée à démontrer…

La reprise dans les départements « verts »

11 mai

Ouverture des bureaux au public, reprise des leçons de conduite et de toutes les activités pour toutes les catégories de permis. Reprise des examens de code

18 mai

Reprise des examens moto et PL. Les places seront attribuées uniquement par options sur Printel. Pour les examens moto les durées seront modifiées : 12 minutes pour le plateau et 36 minutes pour la circulation.

1er juin

Reprise des examens B. La première semaine par options et à partir de la deuxième semaine retour à la méthode de population de référence.

La reprise dans les départements « rouges »

11 mai

Ouverture des bureaux au public. Possibilité de dispenser des leçons moto et poids-lourds (uniquement), après accord du Préfet du département.

18 mai

Dans les départements où le Prefet a donné son accord, reprise des examens moto et PL. Les places seront attribuées uniquement par options sur Printel.

1er juin

Reprise des leçons et des examens B. La première semaine par options et à partir de la deuxième semaine retour à la méthode de population de référence.

Partenaire

13 COMMENTAIRES

    • Ici (article Nice-Matin) : il est dit, pour les “zones rouges” : “Le 1er juin, reprise des examens B et ouverture des examens théoriques (code de la route) mais seulement après avis favorable du Préfet.”

      Mais il est aussi écrit, concernant les “zones vertes”, (ce qui ne serait pas très logique) “Le 1er juin : reprise des examens B et ouverture des examens théoriques (code de la route)”.

  1. Merci pour l’info , c’est quand même fou que vous soyez les premiers à nous la donner , confirmation que notre ministère de tutelle n’en à rien à foutre.

  2. Je rejoins certainement le “collègue” jean castelain dans ces propos par rapport au “m’en foutisme” de l’EN quant à la prise de risque des enseignants de conduite routière dans les lycées professionnels…
    En cas de malheur, je souhaiterai comme épitaphe ” la patrie reconnaissante”
    et c’est au moins le minimum…

  3. Ce sont des inconscients etre avec des élèves en voiture le jour du deconfinement , nous sommes considérés comme des gens travaillant derrière un ordinateur . Ou est le mètre de DISTANCE?c est de la folie de reprendre si tot

  4. Vous allez voir on va travailler 2 semaines et la pandémie va nous rattraper .j en reviens pas que l on mette la sécurité des élèves et la notre et celle de nos famille pour de l argent.c est comme de remettre les enfants à l ecole pour 1 mois a quoi cela sert il?je veux bien retourner travailler si Macron reste toute une journée avec moi dans l auto.Dispenser des cours dans la chaleur avec un masque qui ceci dit nous cachera du champ visuel va être un calvaire inutile

  5. Le plexiglass entre élève et enseignant on croit rêver et on fait comment pour intervenir sur le volant ?! Heureusement que cela ne fut pas retenu mais le fait même de l’avoir évoqué démontre la stupidité de certains de nos responsables. Suggérer notre responsabilité dans la transmission du virus, la encore c’est d’un absurde !

  6. Oui il vaut mieux toucher le chômage partiel et avoir une entreprise qui verra son patron mettre la clef sous la porte et donc changer de métier : urgentiste par exemple moins de risque c’est sûr………
    La réelle question que vous devez vous poser serait : que fait-on pour assurer une survie économique sans pour cela prendre des risques pour soi-même et oui c’est sûr ses apprenants ….. des solutions tel que simulateur, travail seul sur parking, visière de protection, thermomètre, produit alcool allez soyez un peu constructif c’est la sortie de la guerre et il nous faut un plan Marshall
    Car à ne rien faire on ne progresse pas on régresse. Nous on est déjà dans le fun pour ranger la salle verte encadrant (la où on mange et on boit le café) et ce à leur demande
    Notre site exclusif de formation en code c’est 30 examinés en sortie de confinement : mais je n’aime pas du tout le télétravail et je me demande comment font les vendeurs de site internet code tellement c’est lourd mais bon on a assuré une présence
    La conduite j’ai monté des films avec les moyens de bord…. oui je ne serai pas nominé aux oscars mais au moins ils ont eu des infos sur la chaîne cinématique, la boite de vitesses le volant et les manœuvres basiques. La plupart on fait les exercices demandés sur leur propre véhicule et en fin de compte tout le monde se dit que l’on a été là pour eux
    Car ce qui sera retenu der vos apprenants pendant cette période de confinement et qu’êtes vous prêt à faire maintenant : nous c’est bouchées doubles pour eux pour nous mais il est vrai nous sommes dans le département qui du fait de son côté insulaire est en train de dominer une situation peu banale
    allez haut les cœurs vous avez des ressources à portée de main tout en vous protégeant mais qui n’avance pas recule et il n’y a qu’une seule vitesse

    Jean CCR

  7. Cher lamonerie votre discours de patron de societe est legitime , je faisait juste etat du fait qu il est trop tot pour la securite de tous, du jours au lendemain nous passons du tout au rien, encore une fois si une augmentation de la pandemie se produit a quoi servirons vos beaux discours , si vos eleves et vos employes en sont victimes que ferez vous ? Effictivement mieux vaut relancer l economie prematurement

  8. Oui Ce discours est celui d’un économiste, chercheur, concepteur mais pas de patron J’ai cet avantage avec 40 ans de métier de faire autre chose que le B A BA des encadrants
    Des crises j’en ai connues : cyclone Yacinthe, grève des experts de 2003, et à chaque fois on analyse et on prend des décisions en faveur avant tout des apprenants et en annexe leur encadrants Là il en sera de même Mon discours est de dire qu’il faut réfléchir et si la réponse reste négative car oui votre Patron n’a pas bougé et …..ne bougera pas alors oui faites valoir votre droit de retrait. Et là on est bien d’accord c’est votre patron qui aura scié le peu de branche qui lui restait après la crise des gilets jaunes. Mais ce que je disais c’est que nous avons une situation particulière à la Réunion du fait de notre situation insulaire et au niveau des encadrants ce sont eux qui ont demandé à venir pour gérer les annexes de préparation au retour a une normalité qui ne sera plus.
    Beaucoup reste à faire et on a fait en télétravail qui a permis de garder le contact. On limitera la casse et à ce jour je me dis il faut faire ou au moins essayer quitte à revenir en arrière car oui la marche arrière existe même sur certaine moto
    Bon courage aux départements rouge
    Jean CCR

  9. Bon appelons un chat un chat
    Teletravaill code 16 recus sur 25 avec 2 34/40 3 33 /40 3 32 /40 et hum 1 28/40
    Comment font les vendeurs paralleles a notre profession
    Car 64% la ou on fait 82% depuis le 1er janvier
    Mais bon quelle galere donc on repart sur du presentiel …..l humain le rire le conseil
    Mais allez des inscriptions en veux tu en voila alors haut les coeurs meme si date examen pratique = vide mais bon quand j entends que oui on a gagne pas de passager en permis a ……je rigole mais bon je suis un peu beaucoup passionement antii syndicat mais la c est une autre histoire
    Soyez acteur
    Jean ccr coach concepteur retraite

RÉPONDRE

Rédigez votre commentaire
Renseignez votre nom