Fin du délai de 3 mois pour la passerelle BEA vers B

4
2394

L’actualité est chargée en ce début de semaine avec deux informations qui viennent de tomber. D’une part, la fin du délai de 3 mois entre le passage du permis sur boîte automatique et la formation passerelle permettant la levée du code restrictif B78. D’autre part, l’annonce par le gouvernement d’un reste à charge de 10% sur les formations CPF.

La fin du délai de 3 mois

Depuis le 1er janvier 2017, les titulaires d’un permis de conduire sur boîte automatique (code restrictif B78) devaient attendre 3 mois avant de pouvoir effectuer une formation passerelle de 7 heures, leur permettant de conduire des véhicules à boîte de vitesses manuelle.

L’arrêté du 15 février 2024, paru au Journal Officiel du 18 février 2024, vient supprimer ce délai à compter du 1er mars 2024. Concrètement, il sera donc possible de suivre cette formation de 7 heures dès l’obtention du permis B78.

Jusqu’à 2h de formation sur simulateur

Autre nouveauté, sur les 7 heures de la formation passerelle, le nombre d’heures réalisables sur simulateur est doublé. Il passe de 1 heure à 2 heures. Ces leçons doivent être réalisés « sous la supervision d’un enseignant de la conduite ou, pour la séquence 1 du programme de formation défini à l’annexe I, en autonomie. Les apports théoriques, en lien avec la pratique, peuvent être enseignés dans le véhicule ».

Enfin le texte précise : « Tout dépassement de la durée minimale de sept heures requiert l’accord express de l’élève. En cas de difficulté, il peut être fait appel au préfet du département du siège de l’établissement. »

Quelles conséquences sur les auto-écoles ?

Cette mesure avait été annoncée il y a plusieurs mois, on connaît désormais sa date d’application. En revanche, on ignore les conséquences concrètes qu’elle aura à court, moyen et long terme sur les écoles de conduite…

Les élèves vont-il opter massivement pour une formation initiale sur boîte automatique, en sachant qu’ils pourront faire la formation passerelle sur boîte manuelle dès la semaine suivante ?

Quelles seront les conséquences pour les auto-écoles, si la demande de formation change ? Devront-elle prendre davantages de véhicules équipés de boîte automatique et moins de véhicules en boîte manuelle ?

On sait que les formations en boîte automatique sont plus courtes. On sait également que les taux de réussite en boîte automatique sont plus faibles. Est-ce que cela aura un impact sur le remplissage des plannings ? Est-ce que cela va accentuer le manque de places d’examen ?

Quelles seront les répercussions sur les politiques commerciales des auto-écoles ? Et sur leur chiffre d’affaires ? Les formations en boîte automatique sont plus courtes, mais le prix de la leçon est (souvent) supérieur à celui d’une leçon sur boîte manuelle.

Il est trop tôt pour le dire. Il sera néanmoins intéressant de se pencher sur le sujet d’ici quelques mois.


4 Commentaires

  1. Le seul moyen pour que les auto école s’en sortent avec les boîtes automatique c’est d’augmenter le tarif. Tout les problèmes des auto écoles viennent d’un tarif beaucoup trop bas. Avec un permis à 3000 euros On pourrait payer nos moniteurs 2500 euros, on ne serait pas à la limite de la faillite sans arrêt. On n’est pas des paysans, nous on peut choisir nos tarifs. Vous croyez vraiment que les constructeurs de voiture se posent des questions ?

  2. Aujourd’hui un élève qui a passé son permis BA doit d’abord demander la fabrication de son permis BA avant de faire la passerelle, est ce que ce sera toujours le cas ? ou il pourra faire le B78 juste après l’examen et demander la fabrication de son permis B directement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici