Leçons annulées, examens maintenus : une situation intenable pour les auto-écoles

72
auto-ecole lecons annulées
La nouvelle est tombée en milieu de matinée, ce samedi ! Contrairement aux déclarations du Premier Ministre, les auto-écoles ne pourront pas dispenser de leçons de conduite pendant toute la durée de ce deuxième confinement. La Délégation à la Sécurité routière a communiqué l’information aux organisations professionnelles et aux Bureaux de l’éducation routière des différents départements.

Ce matin, alors que la plupart des écoles de conduite avaient informé leurs élèves que les leçons de conduite et les examens étaient maintenus, beaucoup d’entre elles ont découvert – sur les réseaux sociaux ou sur Printel – le message de la Déléguée interministérielle à la Sécurité routière (reproduit ci-dessous).

Messieurs les présidents,

Pour faire suite aux questions évoquées hier, je vous confirme que l’intention est, par le Décret  2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, de ne permettre que la tenue des examens et non d’autoriser les écoles de conduite, de proximité ou en ligne, à dispenser durant la période de confinement des cours de conduite.

La DSR se tient évidement à votre disposition et à vos côtés dans cette période difficile .

Marie Gautier-Melleray

Déléguée interministérielle à la Sécurité routière

À Matignon, des conseillers ministériels hors-sol

Ce message, s’il a le mérite d’être clair (contrairement au Décret), n’en reste pas moins incompréhensible. Il illustre à lui seul le manque de communication au sein de l’administration et la déconnexion totale des conseillers à Matignon avec le terrain.
Lorsque Jean Castex fait son discours jeudi soir et annonce le maintien des activités de formation et des « examens du permis de conduire », de toute évidence, ni le Ministère de l’Intérieur ni la DSR n’ont été consultés. Ils n’ont pas plus été consultés lors de la rédaction du décret paru la nuit suivante.


Face aux différents syndicats de la profession (écoles de conduite et inspecteurs), la Déléguée interministérielle à la Sécurité routière, Marie Gautier-Melleray, ne peut que reconnaître son embarras. Dans le compte-rendu de leur audio-réunion, les représentants de l’UNSA-Saneer écrivent : « MGM dit affronter une réalité douloureuse en raison de la lecture interprétable du décret. Elle cherche à obtenir des éclaircissements quant à sa rédaction, un élargissement est-il prévu ou non sur la dernière partie du décret. »

« L’intention du décret » : le texte et son interprétation

La réponse arrive samedi matin. Après être allée prendre des instructions auprès de Matignon, Gautier-Melleray communique la nouvelle aux différents acteurs : « je vous confirme que l’intention est, par le Décret 2020-1310 du 29 octobre 2020 […], de ne permettre que la tenue des examens et non d’autoriser les écoles de conduite, de proximité ou en ligne, à dispenser durant la période de confinement des cours de conduite. »

Désormais, incapable de prendre des décisions cohérentes, le gouvernement demande aux Français de savoir lire entre les lignes. Comme si les mots ne suffisaient plus à exprimer une « pensée complexe », chère à Emmanuel Macron, il faut désormais ne plus s’arrêter à une interprétation littérale des textes. Il faut en comprendre l’« intention ». Pour ceux qui n’y arriverait pas, l’administration est là pour en faire l’exégèse.

La DSR, dernière informée, doit se livrer à un numéro d’équilibriste et justifier auprès des différents intervenants d’une décision absurde, prise sans elle… par des technocrates ne connaissant rien au secteur de l’enseignement de la conduite.

Une décision absurde

« Abracadabrantesque ! » aurait dit le Président Chirac. L’interprétation du texte de l’article 35 du décret n’est ni compréhensible, ni même logique.

L’examen du permis de conduire est l’aboutissement d’une formation. Il vient valider le fait que l’élève ait atteint un niveau de conduite suffisant pour pouvoir déplacer un véhicule, en toute sécurité, dans le respect du Code de la route. Maintenir des examens sans permettre aux élèves de s’y préparer, c’est les envoyer à l’échec!

Quel élève acceptera de passer l’examen dans ces conditions ? Et quel chef d’entreprise acceptera de présenter ses élèves dans ces conditions ?

On comprend que Matignon veuille maintenir les examens pour éviter le phénomène d’engorgement connu à la fin du premier confinement. Mais il s’agit là d’une fausse bonne idée! En effet :

  • des élèves pas assez préparés risquent d’échouer (et donc de devoir être représentés en sortie de confinement) ;
  • ces échecs pèseront sur les taux de réussite des auto-écoles ;
  • ces échecs induiront des frais supplémentaires pour les élèves.

Il fallait donc soit décider de la fermeture des écoles de conduite et l’annulation des examens, soit les autoriser à poursuivre les formations pratiques et à présenter leurs élèves. La deuxième solution semblait réaliste, d’autant plus que les règles sanitaires étaient plutôt bien respectées et qu’aucun cluster ne s’est déclaré au sein des établissements d’enseignement de la conduite.

Une décision est nécessaire

Au lieu de cela, les services du Premier Ministre ont opté pour un entre-deux complètement incompréhensible et surtout très préjudiciable.

Soit les auto-écoles sont autorisées à travailler, et donc à dispenser des leçons de conduite, soit elles font l’objet d’une fermeture administrative… avec les conséquences que cela comporte : possibilité de placer les employés en chômage partiel et éligibilité aux aides de l’État.

Une décision claire, dans un sens ou dans l’autre et nécessaire, rapidement !

Sur la diffusion d’informations en période de crise

Nous sommes bien conscients que les informations présentes dans notre article d’hier ne sont plus valables aujourd’hui et nous tenions à nous en excuser. Nous sommes attachés chez PermisMag à diffuser une information fiable. Ceci étant dit, dans la crise actuelle que nous traversons, les informations changent très vite et la réalité d’hier n’est pas celle de demain. Merci pour votre compréhension.

Partenaire

72 Commentaires

  1. Merci. C’est exactement ça…

    Maintenant on attend des précisions CLAIRES d’en haut, soit ils permettent d’assurer à minima les leçons de conduite pour pouvoir présenter ces élèves aux examens, soit ça ferme. Et donc pas d’examens.

    Personnellement j’irais pas à l’examen prévu d’ici quelques temps, si je ne peux pas à minima reprendre quelques leçons, car je n’ai pas conduit depuis 2 mois, personne, ou très peu, iront à leurs examens autorisés, c’est absurde !

    On va devoir encore patienter pour qu’une annonce officielle avec PRECISIONS paraissent. Pourtant c’est pas compliqué à comprendre bordel… on est des centaines à avoir expliqué par mail au 1 er ministre cette situation absurde.

  2. NOUS AVONS RECU CE MAIL DE LA PREFECTURE DE L’ EURE (27)
    Mesdames, Messieurs,

    Suite à mon mail de vendredi, Madame la DSR, nous a donné des précisions et confirme mon mail.Le décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de COVID 19 dans le cadre de l’urgence sanitaire permet UNIQUEMENT LA TENUE DES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUITE.
    Les écoles de conduite de proximité ou en ligne ne sont pas autorisées à dispenser, pendant la période de confinement, des leçons de conduite.

    A noter que pendant le premier confinement certains d’entre vous ont proposé, via les réseaux sociaux, des inscriptions à distances avec des modules de formations aux examens théoriques en ligne et un paiement de l’inscription par virement bancaire. Je vous rappelle que l’article L213-2 du code de la route dispose que les conditions et les modalités de l’enseignement, à titre onéreux, de la conduite des véhicules à moteur d’une catégorie donnée et de la sécurité routière font l’objet d’un contrat écrit après une évaluation préalable du candidat dans le véhicule ou dans les locaux de l’établissement. L’inscription de candidats à une formation sans avoir préalablement réalisée l’évaluation se révèle, en conséquence, illégale.

    le dernier paragraphe nous interpelle quant à l’application à TOUS de ces mesures y compris aux inscriptions faites par les “formateurs en ligne” en dehors des périodes de confinement !!

  3. Faudrait qu’on m’explique en quoi la formation d’un élève en permis B est plus risquée “sanitairement” que la formation d’un futur chauffeur PL.
    Sachant que les conditions sanitaires sont les mêmes.

    • Bonjour.
      C’est simple à comprendre.
      La distance d’un mètre est respectée dans un poids lourd ainsi que dans un autocar alors que cela n’est pas possible en voiture…même avec le protocole quand il est appliqué et respecté.
      Le confinement c’est éviter une proximité qui favorise la dispersion du virus. Pas 1 mètre = confinement. Plus d’1 mètre = on bosse

      • Non, c’est faux ce que vous expliquez… Durieux.

        Si on suit votre logique, alors les inspecteurs aux examens pratique de la conduite non plus ne devraient plus travailler, puisque durant l’examen pratique, les élèves seront au volant, et lui, soit l’inspecteur juste à côté durant 25 minutes, et pourtant, ça c’est bel et bien autorisé.

        Donc l’inspecteur aurait le droit, mais pas un moniteur ?!
        Expliquez moi… parce que votre théorie du moins d’1 mètre = confinement, et plus d’1 mètre = bosser, ça tient pas.

        • C’est la continuité du service public. Et en plus l’ipcsr n’est en contact que 30mn avec chacun des candidats…en leçons c’est plus…1h voir 1h30 ou même 2h.
          Ce qu’il faut comprendre c’est que l’examen est une exception, un risque assumé par l’état. La règle générale c’est 1m mini pendant le confinement .
          Et puis y a déjà assez d’exceptions. La règle c’est la règle.
          Apres je comprends qu’on puisse penser qu’il fallait tout arrêter. Mais les auto ecoles ont des gens prêts à passer l’examen…3 mois de retard selon le cnpa dans certains départements, donc on fait passer ceux-là en attendant. C’est tout

          • Bien je fais parti de ces personnes qui attendent de repasser l’examen pratique (donc prête), le truc c’est que justement, je pourrais même pas prendre une leçon avant de passer l’examen…
            Ces personnes là dont vous parlez (dont je fais partie, ceux soit disant prêts), arriveront à l’examen en ayant pas conduis depuis des semaines, voir des mois. Le taux d’échec risque d’être élevé, les élèves vont trinquer, mais aussi les auto-écoles.

            J’imagine donc qu’être prêt pour vous, c’est d’avoir fait les 20 heures, mais dans la réalité vous savez très bien que ça ne signifie rien ces 20 heures, je les ai moi-même fait, plein d’autres les ont, seulement, il aurait fallut au moins 1 à 2 leçons de possibles avant de passer l’examen… Bien sûr au culot ça marchera peut-être, mais encore faudrait il que les auto-école acceptent ce deal, qui sera pour eux une perte financière assez conséquente et pour ceux qui ne l’auront pas, alors faut savoir que chaque repassage devant l’examinateur coute de plus en plus cher….et se sera la cohue dans les auto-écoles au prochain déconfinement, puisqu’en plus, d’autres élèves pourront tranquillement passer l’examen théorique durant ce 2 nd confinement, du coup ils arriveront en masse dans les AE au déconfinement, ainsi ceux qui n’auront pas eu leur examen pratique de la conduite pendant ce confinement devront en plus attendre perpét’, puisqu’ils ne seront plus prioritaires.

            Les règles sont les règles, je suis d’accord avec vous, mais quelque chose me dit que ceux qui ont pris ces décisions, ignorent tout des conséquences que ça aura, nous on les voit déjà gros comme une maison, ils ignorent tout du terrain. C’est pour ça qu’ont ne doit pas se laisser faire, jusqu’à se faire entendre, peu importe le résultat.

      • bonjour, pourriez vous m’expliquer pourquoi les motos école sont fermées ? Je passe mon permis A2, j’ai eu mon code, la loi m’interdit d’être seul sur ma moto avec un instructeur à plus de 5 m de moi ? Merci pour vos explications qui vont m’aider à comprendre les mesures gouvernementales.

    • Et puis les transports en commun… les gens sont et seront encore les uns sur les autres.
      Et ça, bizarrement ça sera toujours possible.
      Les barres dans le métro (touchées par tous), les sièges de métros et de bus (postillons, mouchoirs usagés et j’en passe) tout sera à très grand risque. Tandis que les voitures d’auto-écoles sont nettoyées après chaque élève.

      Rien n’est cohérent dans ce 2 nd confinement.

    • Je vous rassure les formation PL sont également annulé, je devais attaquer la formation en rapport avec mon travail (donc formation dans le cadre professionnel) ce matin, mon entreprise à reçu le mail d’annulation samedi après midi.

  4. Bonjour,

    Nous sommes tout à fait prêt à pardonner votre article d’hier mais un peu plus de précautions avant toutes informations, surtout que dans ce cas, il y avait un sérieux doute sur l’interprétation du fameux article 35 du décret 2020- 1310. ¨
    La prochaines fois avant d’affirmer quoi que ce soit, utiliser plutôt le conditionnel ou alors attendez d’être sûr
    Cordialement

  5. Ubu roi est de retour . Donc ils vont maintenir les examens , mais les auto écoles ne présenterons aucun candidats. Les inspecteurs vont être payés pour des journées d’examens sans candidats. Qu’ils aient si ce n’est l’intelligence au moins le courage de prendre une décisions claire et cohérente.

  6. Situation complètement absurde.
    Possibilité de passer un examen sans pouvoir avoir les cours pour s’y préparer ?
    Qu’en est-il des candidats ayant le code auto obtenu avant le nouveau permis moto en date du 1er mars 2020.
    Code valable jusqu’au 31 décembre 2020 sous réserve d’obtenir le plateau et la circulation au plus tard à cette date.
    J’ai le code, le plateau. Il me reste la circulation à valider.
    J’ai seulement 3 heures de cours en circulation donc pas assez pour passer l’examen.
    Si le confinement dure jusqu’à la fin de l’année.,mon code sera t-il toujours valide ou devrais je tout recommencer à zéro ?
    C’est vraiment une situation stressante et incompréhensible

    • Bonjour Michele,
      Moi aussi je suis dans la même situation ….et effectivement stressante et incompréhensible!!!
      Style on va demander a notre auto-école de nous prêter une moto….pour pouvoir passer l examen…
      Chercher l erreur .
      Concernant la date de validiter j espere qu elle seras repousser sinon encore des frais en plus.
      Je sais que la situaton est critique et respect aux personnels hospitaliés et aux malades aussi,
      Ne l oublions pas….

  7. pour ma part les élèves prévus à l’examen auront des leçons !. conduite supervisé avec moi comme accompagnateur. Et le motif pour m’accompagner sera stagiaire pour l’auto école ! je ne vois pas où est le problème !!! on vous prend pour des cons !a vous de trouver la parade méthode GOUPIL!!!

  8. Comme d’habitude un imbroglio administratif, chacun y va de son interprétation et au final une décision à l’image de la gestion de la crise. Les permis maintenus mais pas les leçons. Comme le masque pas indispensable mais c’est mieux de le porter. Bref toujours les mêmes qui subissent les incompétences de nos gouvernants.
    Trois solutions s’offrent à nous:
    La 1 ère restituer toutes nos places
    La 2 ème préparer nos élèves correctement et être en infraction.
    Et la 3 ème présenter les élèves sans les préparer et être dans la légalité.
    Chacun fera son choix en fonction de ses convictions.
    Pour ma part j’ai fais mon choix.
    Jacques Cadiou

  9. Encore un frein à la mobilité et à l accès à l emploi. Nous sommes de toute façon très en retard sur la formation des jeunes dans notre pays et nos politiques en rajoutent une couche !. Aucun ne s intéressent au pays. Leur carrière est plus importante. Rdv aux prochaines élections.

      • Au vu de vos nombreux commentaires, je ne peux que vous conseiller de faire une bonne cure de désintox du journal télévisé, et tant qu’on y’est, de tous les médias.

        • Bon… à la vue de votre message, je suppose que vous croyez que la terre est plate, que nous sommes dirigés par des reptiliens et que “Oui Oui” est un grand philosophe Grec…
          Lol… Humour…

  10. Je dois passer mon permis B mi-novembre, et après 1 mois sans conduire, j’avais 5h de leçon prévues avant pour bien reprendre le véhicule en main avant l’examen. J’aurais bien annulé, mais j’ai besoin de mon permis rapidement pour aller travailler. Je n’ai pas d’autre choix que de tenter ma chance.

    S’ils veulent une solution intermédiaire et cohérente, ils pourraient permettre aux auto-écoles de maintenir les leçons pour les élèves qui ont déjà leur date d’examen au permis de conduire, quitte à imposer un découpage des heures de leçon et un protocole sanitaire renforcé (pas plus de 30 minutes suivies et aération + désinfection des commandes entre chaque demi-heure). Ainsi les candidats pourraient être préparés à peu près correctement, au lieu d’être envoyés au casse-pipe.

    • C est pourtant clair! LES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUIRE POURRONT AVOIR LIEUX! En aucun cas il est mentionné de pouvoir faire des leçons ! Il n y a aucun flou, seuls “les petits malins ” veulent y interpréter ce qui les intéressent et c est à force que tout le monde surencherisse cet article qu il peut y être créer un flou. D ailleurs mentionner à tout bout de champs “un flou” ne nourrit il pas ce “flou” imaginaire?…. à bon entendeur

      • C’est peut être clair pour vous mais pour la multitude ce n’est ni logique, ni cohérent ni légitime. Par contre c’est clairement frustrant et ça mènera clairement à des comportements de désobéissance. De toute façon redressement, liquidation ou faillite, nombreux ceux qui n’auront plus rien à perdre début 2021.

      • Le “flou” n’est pas dans le décret, il vient du fait que personne de suffisamment intelligent ne comprend qu’on ne puisse faire passer QUE les examens sans leçon!!
        C’est d’une débilité absolue!!

  11. Bonjour
    Je devais passer le permis B en novembre hors hier mon auto école m’a informé que les examens étaient annulés à la suite de leur fermeture. Cette décision m’étonne puisque le décret semble autoriser la présentation à l’examen pratique malgré l’impossibilité de reprendre des heures de conduite. Puis-je donc tout de même passer l’examen ou cette décision revient-elle également aux responsables des auto écoles ?

  12. Mon fils devait aussi passer le permis dans 2 semaines..je rejoins ce que vous dites, Lola : faudrait laisser aux auto ecoles le droit de donner des lecons (avec restrictions sanitaires bien sur) pour ceux qui ont déjà leur date d examen ! C est vraiment n importe quoi..en attendant,il faudra encore payer davantage de lecons apres le confinement..c est deja assez cher comme ça !!

      • Arrêtes un peu ta paranoia plein et réflexion anxiogène. Des gens sont touchés sans pour autant être à l’article de la mort. Et pour infos si les gestes barrières sont respecté il y a peu de risque d’être infectée, ce qui a crée la deuxième vague c’est un relâchement de la vigilance rien de plus.

      • Les moniteurs prennent-ils plus de risques aujourd’hui qu’hier ? Parce que le terme “confinement” est prononcé, vous êtes plus en danger qu’en octobre ?
        Et les caissières de supermarché qui passent les articles, les pièces, les billets dans leurs mains, elles ne sont pas un métier à risque ?
        Soyons franc avec nous-même et arrêtons de penser que tel ou tel corps de métier est plus à risque. Et le médecin cui consulte toute la journée ? Doit-il aussi fermer son cabinet ?

        • Pas plus en danger qu’en octobre… est-ce pour cela qu’il faut participer à la transmission du virus…c’est sûr qu’il aurait fallu confiner avant…. nous n’en serions pas là… Qu’il y ait des gens qui prennent des risques, il y en faut…les caissières assurent un fonction vitale: se nourrir… Les médecins :soigner… Mais donner des heures de conduite…un besoin vital!!!!!

  13. Gouvernement de merde,tous des incompetents ,ils n ont rien n a foutre de nous,ils n ont pas vu arriver la vague,ces branleurs.c etait un tsunami.Et a cause de leur connerie on est tous confines. il n y avait pas d argent pour les hopitaux les soignants etc, mais il y en a pour donner a des milliers de gens qui ne peuvent plus travailler .C est une honte

  14. Oui laisser le droit aux leçons de conduite pour ma fille qui doit passer son permis voiture
    Ainsi que laisser le droit aux leçons de plateau moto qui pour moi je doit passer mi novembre

    • Ma fille vient de passer en conduite supervisée, je n’ai trouvé aucune information à ce sujet (sauf du précédent confie ou il était interdit de faire de la conduite accompagnée) , mais puis-je continuer à la faire conduire ? Elle travaille le week-end sur une autre commune à 10 km de chez moi est il possible de la faire conduire à ce moment là ? Si vous avez des réponses je suis preneuse merci.

  15. On entend toujours parler de délais incroyables pour passer le permis. Donc là il y a quelque chose d’incompréhensible … beaucoup d’eleves conduisent en conduite accompagnée ou conduite supervisée et sont donc prêts . Je ne vois pas pourquoi il faudrait à tout prix reprendre des leçons pour réussir l’examen, à moins de faire du bachotage (un vrai moniteur apprend à conduire, pas à passer un examen )… le stock énorme de candidats en attente , ce serait donc du bluff pour obtenir la privatisation alors ??? Il faut croire que ça en arrangerait bien certains .

  16. Nous devrions prendre sur nous et aider tout le corps medical avec nos possibilite c est a dire rester confiner.l etat bien que les dirigeants disent des betises plus grosses qu eux nous demande de faire un effort national.la seule chose que nous pouvons faire c est rester a la maison faisons confiance a cette ligne directrice car j aime a penser que des gens erudits sont a l origine de cette decision.soyons logique stop aux examens bidons en competence 1 car il n y a pas d usager sur les routes a cause du confinement et stop aux lecons que l on ne pouvons pas dispenser

  17. “Les regles sanitaires semblaient bien respecter”: Mais vous travaillerxdans l’auto ecole vous?
    Les élèves sont des jeunes qui se foutent des règles sanitaires car ils se pensent au dessus du virus: leurs masques sont bien souvent insalubres et utilisés à de multiples reprises.
    D’autant que même si ils ont un doute sur leur contamination, ils viennent conduire. Nous avons eu le cas d’eleve soupconnés de Covid en attente du resultat qui venaient malgré tout conduire.
    De plus, dans 2m3 pendant une heure, il est IMPOSSIBLE de ne pas se faire contaminer, et ceux quel que soit les gestes barriere.
    Arrêtez de raconter n’importe quoi enfin…

    • Entièrement d’accord… Règles sanitaires pour faire joli…élèves qui s’en foutent… Il y en a même une qui m’a dit que j’étais maniaque… juste parce que je lui demandais d’appliquer la base des règles…une autre qui ne voulait pas que j’ouvre la fenêtre parce qu’il faisait froid…j’en oublie…
      Et puis, en leçon les collègues d’autres auto-écoles croisés en voiture avec le masque sous le nez, ou sous le menton… Bref du grand n’importe quoi….
      Bravo à ce gouvernement… même s’il aurait dû interdire les examens…

  18. Vous parlez voiture, vous parlez moto et vous ne pensez pas ?
    CERCUEIL
    Vous préférez la concession funéraire à la concession automobile ou moto ? ou il vous sera toujours possible de profiter de ce plaisir de la vie et de cette évasion que représente la conduite dans quelques mois. Par contre il vous sera difficile de vous évader de votre cercueil .
    Ca n’arrive qu’aux autres ! Non madame !
    Et les inspecteurs ? avez vous pensé à eux au travers vos exigences matérielles du moment.
    On est tous d’accord pour les exposer au virus ? eh bien non. ANNE-RITA

  19. C’est évident que les examens devraient être interdits… C’est ce qui serait logique…
    Les gens oublient qu’on parle de morts et pas de rentabilité !
    En tant que moniteur, je vois ce qui se passe en leçon…et je suis content d’être confiné… Je ne tiens pas à être contaminé…

  20. quel con, ça reste ouvert les ecoles ( ou il ya plus de monde ) mais pas auto ecole qui est moins risqué de chopper le virus , pas du tout logique le gouvernement , tout ça pour l’argent bande de cons

      • Très cher max. (Et aux autres angoissés)
        Pour être immunisé il faut contracter le virus, pour le contracter il faut être contaminé, pour être contaminé il faut être en contact avec, pour être en contact il faut être deconfiné…
        Je suis moi aussi humble moniteur, et d’autres professions prennent des risques bien plus importants que les nôtres je n’ai donc pas la prétention de réclamer une prime de risque.
        Par ailleurs, la route n’est elle déjà tout simplement pas dangereuse, et ce, sans le Corona ?
        Et la vie n’est elle pas elle même dangereuse puisque nous finissons tous par mourir un jour?
        Cordialement. (Comme vous le mettez)

  21. C’est pourtant simple, on décrète le confinement pour sauver des vies.
    J’en ai marre des gens qui pensent uniquement à eux.
    Les moniteurs sont confinés pendant plus de 12 heures par jour dans des véhicules avec 2 voir 4 personnes à l’intérieur dans un véhicule sans pouvoir ouvrir les vitres vu les conditions météo
    Aucun geste barrière et surtout avec des élèves qui ont des masques plus que douteux
    Je voudrais bien vous y voir
    C’est sur, les patrons d’auto-école poussent pour ouvrir, mais les leçons de conduite se sont les salariés qui les font.
    Article premier minimum 1 mètre entre chaque personne, c’est pourtant clair

  22. C’est pourtant simple, on décrète le confinement pour sauver nos vies. J’en ai marre des gens qui pensent uniquement à eux.
    Penser aux moniteurs qui sont confinés pendant plus de 12 heures par jour dans des véhicules à 2 voir 4 personnes à l’intérieur sans pouvoir ouvrir les vitres vu les conditions météo
    Aucun geste barrière et surtout avec des élèves qui ont des masques plus que douteux.
    Je voudrais bien vous y voir
    C’est sur, les patrons d’auto-école poussent pour ouvrir, mais se ne sont pas eux qui sont dans les voitures.

    • Bien-sûr, entièrement d’accord…les patrons ne sont pas en première ligne… comme d’habitude… Sont-ils prêts à tripler nos salaires pour les risques que nous prenons (maladie et morts) et faisons courir à nos proches ? Et tripler est encore bien faible pour le risque…

      Quant au pertes financières,je trouve que c’est un énorme gag… Les autos écoles se portent pour la plupart (très) bien…. Il y a tellement de clients qu’elles ne peuvent même plus fournir en heures… Qui osera le dire!
      Cordialement

      • Combien d’auto écoles sont en difficulté financière ?
        Pour être resté en contact avec d’anciens patrons, et ayant des amis qui ont ouvert la leur, je sais que pour certains la situation n’est pas extraordinaire… Nous ne sommes plus dans la période faste des années 90 et 2000…

    • Mais bien sur , pas de problème pour le confinement . Mais on ne peu pas nous demander de fermer nos auto écoles de ne plus donner de leçons , et nous demander de présenter nos élèves aux examens de conduite . C’est idiot , imbécile , inintelligent , et totalement surréaliste.

  23. Désolé si mon précédant message en a gêné quelques un… Ce n’est que ma vision, celle d’un humble moniteur… Elle n’est donc pas forcément vraie…et peut être pas généralisable…

  24. Dans un endroit ventilé, on diminue le risque par 2/3 voir plus.
    Donc si on ouvre les fenêtre de la voiture…
    Tout irait bien!

    Et sérieusement… Les gens qui ont leur date de passage pendant le confinement ils l’ont bien dans l’os.
    Puis règle sanitaire faut pas se foutre de la gueule du monde.
    On peut aller à la date de permis le jour J mais pas continuer les cours?

    Si on maintient les épreuves, on pourrait au moins maintenir les cours des personnes ayants une date.
    Autrement autant tout annuler et pas faire dépenser des heures pour rien aux candidats pour passer une épreuves qu’ils vont rater…

  25. Il est clair que les auto-école doivent fermer.
    L’erreur est de ne pas avoir stopper les permis aussi.
    Trop de cas de contagions dans les auto-ecole autour de moi.
    C’est dur pour les gérants qui vont devoir piocher dans leur trésorerie. Mais soyons honnête, avec plusieurs personnes en réa autour de moi, on a pas le choix, la proximité de notre métier fait que la contagion est certaine en cas d’élève positif.
    A tous ceux qui veulent passer leur permis, je comprends leur exaspération, mais vous accepteriez de faire venir par jour 6-8 inconnus dans votre domicile, dans vots WC, tout en restant avec eux portent et fenêtres fermées pendant plusieurs heures? J’en doute sérieusement.

    • n’importe quoi, avec le masque et la distance de 1 m c’est pas dangereux ! alors ils n’ont pas respecté les gestes barrières qui sont très efficaces …

  26. Je ne comprends pas pourquoi on nous interdit de poursuivre les leçons de conduite. D’autant plus pour les plateaux motos, en quoi le risque est plus élevé qu’à Leclerc ?
    Je suis indigné par ces mesures dictatoriales. Je soutiens les auto-école fermement. Il semble que cette politique n’a pour but que d’éviter les fermetures administratives qui coûterai trop cher à notre cher gouvernement.
    Alors mes amis auto-école, payez vos taxes, vos charges mais surtout ne bossez pas !!!
    Courage à vous.
    Je veux mon permis moto !!! 😉

  27. Bonjour, je suis moniteur et mon boss me demande de continuer de travailler malgré l’interdiction, j’ai imprimé son mail en cas de contrôle mais moi entant que salarié est-ce que je risque quelque chose?

  28. Pascale t as de la flotte fans le crane? Si ton patron te dis d aller te jetter dans la saone tu vas y aller?stp reflechi t as besoin de personne pour te rassurer tu sais que tu fais une énorme erreure.alors reste chez toi et confine toi .

  29. Bonjour, je voudrais savoir comment cela se passe, voici ma question:
    Jai eu mon code il y a eu 2 ans en octobre 2020, j’ai passé 1 première fois mon permis fin avril 2020 que je n’ai pas eu, après il y a eu le confinement , plus possible de prendre des leçons, je voudrais savoir si pour le code qui est valable 3 ans ( et que je suis à 2 ans passé ) le temps passé en confinement repoussera t’il d’autant pour la validité de mon code.
    Merci d’avance pour votre réponse

  30. bonjour J’avais passé mon examen depuis 27 juillet 2020 et j’ai eu 2 faute éliminatoires et je suis resté 3 moins sans avoir conduit et j’ai demandé mon auto école s’il ya place pour réparer il a n’a pas la place et au moment deuxième confinement il m’appelle comme quoi je veux passer l’examen de conduire donc j’accepte et j’ai passé mon examen c’était le 13/11/2020 jusqu’à actuelle pas nouvelle de mes résultats et j’appelle mom auto ecole il disait lui il n’a pas reçu résultats pour je dois rester pendant combien moi sa conduire et je dépenser chez lui dans le 6000 euro est-ce vous trouver ça normal je dois attendre jusqu’à quand tant que il ya pas de résultats je veux rester comme ça merci

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici