[Actualité] Ornikar, privatisation de l’examen du permis de conduire et appel à la mobilisation nationale

5

Ornikar lève 10 millions d’euros

Créée en 2014, Ornikar vient d’annoncer avoir levé 10 millions d’euros auprès de trois fonds d’investissements français (Idinvest Partners, Partech Ventures, Elaia Partners) et du franco-britannique Brighteye Ventures. Selon le communiqué de presse publié, l’entreprise souhaite ainsi accélérer son développement en France et s’étendre à d’autres pays européens.

La société souhaite également élargir son offre à la vente de voitures et d’assurances jeune conducteur. « Grâce à cette opération de financement et à des partenariats stratégiques, Ornikar souhaite bousculer aussi d’autres industries traditionnelles en proposant des offres très agressives sur l’accès à la voiture et l’assurance automobile », explique l’entreprise. Ornikar vise également 15% de part de marché en France d’ici fin 2018.

Vers la privatisation de l’examen pratique ?

Engagée le 13 juin 2014, la réforme du permis de conduire avait pour objectif de le rendre plus accessible et de le moderniser en réduisant les délais et les coûts. La loi Macron sur la privatisation de l’examen du code de la route qui a pour but de réduire le délai entre deux passages au permis de conduire a été adoptée. Selon le syndicat SNICA-FO, qui a rencontré le directeur de cabinet adjoint en audience le 27 février 2018, le gouvernement envisagerai aussi de privatiser l’examen du Permis B.

Contre cette privatisation, les IPCSR du syndicat SNICA-FO ont fait grève hier, jeudi 22 mars.

Les syndicats appellent à une mobilisation nationale le 18 avril

Le CNPA (Conseil National des Professions de l’Automobile) et l’UNIDEC (Union Nationale Intersyndicale Des Enseignants de la Conduite) appellent les écoles de conduite à une mobilisation nationale, le 18 avril 2018 à Paris pour tous les professionnels des écoles de conduite.
L’intersyndicale CNPA-UNIDEC ASAV dénonce la situation grave des auto-écoles, fermetures, licenciements, baisse du marché de 20%. En cause les auto-écoles en ligne, avec des moniteurs auto-entrepreneurs exonérés de charges sociales et de TVA qui créent une concurrence déloyale. Les syndicats annoncent une rencontre à Matignon dans les prochains jours avec le Premier Ministre pour demander une clarification par rapport à l’agrément, le local et l’équipe pédagogique qui est de première importance pour les auto-écoles traditionnelles. Ils demandent également de surseoir au label qualité tant que l’administration ne fera pas respecter la réglementation actuelle.

Partenaire

5 COMMENTS

  1. J ai écouté votre message , je suis enseignant de la conduite et de la sécurité routière diplômé d état et je suis aussi indépendant monsieur, vous osez dire que les enseignants indépendant vont moins bien faire leur travail qu une auto école classique. J ai travail dans différentes auto école et par contre vous trouvez cela normal qu une auto école classique est un gérant qui n ai pas l examens, je ne suis pas d accord avec vous car moi enseignant je trouve inadmissible d être payé 11.20 euros de l heure brut alors que grâce à des auto école en ligne je suis payé 25 eu de l heure et bien moi je dit oui oui aux auto école en ligne car c est l avenir. C est comme si les chauffeurs de taxi ce plaignent de blabla car c est idiot votre resonement. Je vais vous dire j ai voulu reprendre une auto école mais il c est avéré que c était une arnaque et personne ne m’a aidé à ce moment là même pas vous . Donc maintenant j aimerais si vous le souhaitez assistée à cette réunion avec le ministre. Je me prénomme mr Carpentier Christian mon numéro de téléphone et XXXXXXXX et mon adresse mail XXXXXXXX n hésité pas à me contacter. Cordialement.

    • Bonjour Christian,
      Bravo ! Pour ton engagement…. Mais t’es calculs sont faux, tu compares un taux horaire brut sans charges sociales, avec un taux horaire de facturation qui inclu d’autres prestations que la rémunération d’un travail… Merci de corriger
      Jean-Marc

  2. Et en plus concurrence déloyale puisque ornikar envoie des publicités sur les des adresses mail personnelles. Le potentiel candidat est prospecté directement sur son ordi. Il me semblait qu’il était obligatoire d avoir une pièce d accueil…toujours dans l’ illégalité sans aucune répression!!!!! Le site ne parle que de permis pas de sécurité routière d ailleurs. Comment respecter le REMC avec un moniteur différent à chaque leçon ?

  3. Il faut chercher qui sont les personnes qui se cachent derrière les financeurs de ces sociétés du Web, analyser leur stratégie fiscale, et vous comprendrez que les dirigeants de la start-up Ornikar sont des marionnettes à qui on laisse faire le spectacle pendant que la bataille se déroule ailleurs sur le plan de l’optimisation de la rentabilité financière de fonds de placement.
    Mais contre ça… Il faudrait une révolution…
    Parceque les lois, devrais-je dire le bon sens , on le voit bien, ça ne suffit pas : le co-fondateur démissionné d Ornikar l’a bien compris, mais trop tard…
    Donc Quichotte

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here