Code moto (ETM) : lancement imminent!

2
Le 9 janvier 2018, le Premier ministre, Édouard Philippe, présentait un plan de 18 mesures destinées à renforcer la sécurité routière. L’une d’elles avait pour objectif « de protéger et responsabiliser les usagers de deux-roues motorisés », en « [modernisant] les modalités d’examen pour les catégories A1 et A2 ». Elle entre en vigueur lundi prochain, 2 mars.

Les candidats au permis moto devront désormais passer trois épreuves : un examen théorique (ETM, épreuve théorique moto), une épreuve sur plateau et une épreuve en circulation. Ces deux dernières ne sont pas nouvelles, mais leur déroulement a été modifié.

L’ETM est la grande nouveauté de cette réforme des examens moto. Nous vous présenterons sont contenu et les principales informations à retenir.

Des règles semblables à l’ETG et une période de transition

Pour obtenir le permis deux-roues, les candidats devront désormais passer l’ETM, y compris s’ils ont obtenu l’ETG moins de cinq ans avant le passage de l’examen pratique moto.

Chaque série comportera 40 questions et comme pour l’ETG, le candidat devra donner au minimum 35 bonnes réponses pour obtenir l’ETM. Sa validité est portée à 5 ans dans la limite de 5 passages de l’examen pratique par catégorie d’examen.

Une période de transition a été prévue, entre le 1er mars et le 31 août 2020, au cours de laquelle les candidats d’ores et déjà engagés dans une demande de permis A1 ou A2 et titulaires de l’ETG (depuis moins de 5 ans), ne seront pas contraints de passer l’ETM.

Le contenu de l’épreuve théorique

Le nouvel examen contiendra plus de questions en relation avec la pratique du deux-roues, l’objectif étant de mieux sensibiliser et former les futurs motards. Une base de 600 questions spécifiques à l’ETM a été développée. Elles portent sur les thèmes suivants :


  • les dispositions légales en matière de circulation routière (90 questions),
  • le conducteur (120 questions),
  • la route (120 questions),
  • les autres usagers de la route (60 questions),
  • la réglementation générale (60 questions),
  • les éléments mécaniques liés à la sécurité (60 questions),
  • les équipements de protection et autres éléments de sécurité des véhicules (60 questions),
  • les règles d’utilisation du véhicule en relation avec le respect de l’environnement (30 questions).

Les éditeurs déjà prêts

Les éditeurs de matériels pédagogiques ont anticipés la réforme. Chez ENPC-Ediser, le discours est rassurant : « cela fait plus d’un mois que nous sommes prêts ». Aussi bien les supports imprimés (livret de code moto et livret d’apprentissage moto) que les supports numériques (supports de cours de code en salle et code en ligne Prepacode moto) sont d’ores et déjà proposés aux moto-écoles.

Le passage de l’examen

Tout comme l’ETG, l’organisation du passage de l’ETM a été confié aux six opérateurs agréés que sont La Poste, Code n’Go, SGS Objectifcode, Dekra, Poincode et ExaCode.

Le passage de l’examen théorique moto coûtera lui aussi 30 euros.

Bandeau explicatif figurant sur le site de La Poste

En fonction des opérateurs, le candidat devra préciser s’il veut passer l’ETG ou l’ETM :

  • soit au moment de la réservation de la session sur internet (option retenue par Code n’Go),
  • soit l’indiquer sur la tablette avant le début de l’examen (option retenue par La Poste).

Tous les acteurs semblent donc prêts pour la mise en place de l’ETM et la réforme des examens pratiques du permis moto. Une réforme qui, pour une fois, semble faire consensus.

Consultez la liste complète des centres d’examen de code de la route, partout en France.

Partenaire

2 Commentaires

  1. Pas d’accord pas concensus du tout
    Attends permis moins cher et moins long or qu’on devra en cas d’inscription moto et B passer deux examens pour ……. combien de motards décédés du fait qu’il n’appliquaient pas les règles liées au déplacement d’un véhicule non protégé
    Non c’est galère
    Nous on a décidé formation globale etg et 5 séries etm écrites par mes soins
    En plus on a toujours des questions “bizarres” qu’on se demande comme en 2016 qui a encore été l’instigateur de questions que toi qui a 40 ans de moto, propriétaire d’un site de formation code et bien oui honte t’arrives pas à répondre. Et quand on voit la présentation ministère avec deux doigts sur le frein ‘dites moi c’est un motard celui-là”
    Non c’est encore de la ramasse. Une formation décennale ou mieux remise à niveau quinquennale aurait été plus judicieuse
    Maintenant oui la trajectoire de sécurité en sauvera quelques uns Mais tant que la poignée des gaz sera le moyen de faire le kakou on aura des morts et des morts. Moi ma première enquête d’idsr spécialiste moto m’a calmé aux commandes et franchement le 110 c’est le max de chez max
    Donc encore une fois on s’adapte : un certain Fiterman disais que l’on faisait les “singes sur une moto en permis” un certain Lapeyres nous avait inventé des panneaux spécial moto fiche rose fiche bleue (ils nous avaient gonflés) aujourd’hui on fait plouf plouf ce sera toi le chat on n’a pas pensé aux moto écoles qui se partagent les terrains, et donc on se devra d’engager des investissements pour gérer a un moment ou a un autre l’obligation de faire le parcours complet……çà c’est pas gagné et il y aura quelques tensions entre formateurs qui utilisent les terrains de l’Etat,,,Le temps dira si je me trompe mais bon avec 40 ans de métier je commence vraiment a être blasé tout en restant volontaire paradoxal n’est ce pas
    Jean CCR

  2. Re
    On doit aussi rajouter mais là c’est une analyse que je valide d’un des “meilleurs formateurs moto de France” qu’ il aurait été plus adéquat de mettre en place une formation des conducteurs B. Bon commercialement parlant c’est galère….Mer calme…. heureusement que le code nous fait du CA. Bon j’ai écrit 2 ETM, fait mes fiches plateaux, je compte écrire 3 autres ETM et basta. Car pour mes candidats motards ce sera formation basique en code avec les B en enlevant les thèmes réservés aux débutants conduite. Examen blanc commun aux B (Cà peut se discuter dans le temps) puis les 12 fiches en cahier, les 5 séries etm et on reparle des résultats dans deux mois.
    Je maintiens que les questions sont d’un intelligence profonde : si j’ai un skate dans le dos en cas de chute je prends des risques…. Bon je rappelle que rider je suis (oui à 65 ans) si tu tombes dur en skate c’est au mieux luxation au pire plâtre donc sur le dos ton skate et sur une moto quel intérêt de poser cette question quand t’est au bas mot à déjà plus de deux visites hôpital du fait de ton sport de glisse (poignet, et homo-plate). Et la palme reste à “s’il pleut il vaut mieux avoir une tenue de pluie” Ya 15 jours j’étais sur la 4 voies à 5km j’ai vu les nuages noires. Ma combinaison est dans le sac. Je suis sur 4 voies. Bon allez il me reste 4 bornes à faire….je trace ….dommage c’était 6 bornes donc trempé de chez mouillé……. Ma veste aéré est passé dans le sac. J’ai pris la combinaison pour repartir ….. oui il vaut mieux une combinaison mais le principal était je crois de prendre en compte l’adhérence et j’en rigole encore (le seau d’eau en haut de la porte)
    Non on a un vrai problème d’encadrement des permis. Les statistiques proposent une diminution de 1,2% par an et depuis trois ans des accidents mortels des motards. Alors à qui profite cette réforme : l’Etat n’est pas gagnant (augmentation du temps des examens, les AE vont se battre sur les terrains et les candidats paieront plus cher)
    Si vous avez des idées autres je suis preneur
    Jean CCR

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici