Coefficients : pourquoi chutent-ils ?

4
Nombreux sont ceux à l’avoir remarqué : les coefficients baissent de façon régulière depuis plusieurs mois ! Ils atteignent aujourd’hui des niveaux extrêmement bas (voir le tableau en fin d’article) suscitant la colère et l’indignation des établissements d’enseignement de la conduite. Des manifestations étaient organisées cette semaine dans les Hauts-de-Seine (où le coefficient avait atteint un plus bas en avril à 0,45 !) et dans le Loiret notamment.
Si les intempéries pouvaient en partie expliquer ce phénomène en février/mars, ou des départs d’inspecteurs localement, les causes réelles et profondes de ce phénomène sont à chercher ailleurs. L’explication principale réside dans le fait qu’un nombre croissant de places d’examen sont attribuées aux élèves se présentant en candidat libre.
En effet, la mise en application de l’arrêté du 21 juillet 2016 garantie aux élèves se présentant en candidat libre une place d’examen sous deux mois (en première présentation et « dans le délai d’attente moyen constaté entre la première et la deuxième présentation dans le département pour ceux ayant échoué une première fois. »
Cet arrêté visait à rétablir une « inégalité de traitement » entre les élèves en fonction du mode de formation choisi. Cependant, en imposant un délai fixe aux préfectures, l’arrêté créé une autre injustice et favorise indirectement la présentation en candidat libre. En effet, avec des coefficients durablement inférieurs à 1, une auto-école sait qu’elle n’aura pas assez de places pour présenter tous les élèves qu’elle inscrit.
L’alternative pour les gérants est donc, soit de jouer la carte de la transparence et de l’honnêteté en refusant d’inscrire les candidats qui ne pourraient être présentés (ce qui signifie à terme la fermeture de l’auto-école), soit se lancer dans un mode de fonctionnement assimilable à de la cavalerie ou système de Ponzi.
Une troisième voie, que certains n’hésitent désormais plus à prendre, est de se mettre à « jouer le jeu » qu’on leur impose en présentant leurs propres candidats en candidat libre. Il s’agit d’un jeu ou tout le monde sera perdant, sauf le gouvernement qui – en déstabilisant ainsi le système – entend rendre plus acceptable la privatisation annoncée de l’examen pratique!

Coefficients constatés ces derniers mois

Coefficient
DépartementMaiJuinJuilletAoût
01 – Ain11,050,72
03 – Allier0,890,700,740,70
13 – Bouches-du-Rhône0,68
30 – Gard1,060,90
33 – Gironde0,69
34 – Hérault0,80
75 – Paris0,790,800,770,73
77 – Seine-et-Marne0,840,750,790,85
78 – Yvelines0,790,801,010,80
83 – Var0,66
90 – Territoire de Belfort0,86
91 – Essonne0,730,890,960,93
92 – Hauts-de-Seine0,650,740,820,74
93 – Seine-Saint-Denis0,860,800,880,75
94 – Val de Marne0,840,750,790,88
95 – Val d’Oise0,760,890,830,98
Moyenne0,790,810,870,79

 

N’hésitez pas à nous signaler toute erreur où à nous envoyer les données dont vous disposez pour votre département.

Partenaire

4 COMMENTS

  1. Pourquoi les coef chutent ???? Pour nous faire accepter la privatisation, ensuite les ip seront envoyés contrôler les auto école et là il va y avoir un massacre et la plupart vont fermer……..

  2. Bonjour, dans le 77, le coef affiché est 0.85 pour Août …..
    D’accord avec Jm, l’état nous manipule pour qu’on accepte la privatisation; il crée le chaos avant de nous pondre une “solution miracle” en s’inventant grand sauveur!! grrr
    Solution pour qui ?….
    Il y a vraiment des jours ou on se demande ce qu’on fiche la …
    Bon courage à tous mes collègues!

    • Bonjour Caroline, merci pour ces informations. Nous avons mis à jour le tableau avec les coefficients des Yvelines.
      Bonne journée
      L’équipe PermisMag

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here