Pointcode accélère le déploiement de ces centres d’examen de code

3

Fin 2016, Pearson VUE, le leader mondial de la prestation d’examens par ordinateur[1], annonçait le lancement d’un nouveau service d’examen du Code de la route baptisé Pointcode. Aujourd’hui, l’entreprise entend accélérer l’ouverture de centres d’examen en France et se différencier de ses concurrents en misant sur le confort et l’accessibilité. Nous sommes allés à la rencontre de Django Marecaux, porte-parole de Pointcode.

Grands écrans et salles d’examen confortables

Avant que l’examen théorique ne soit externalisé, les candidats devaient regarder des séries de questions projetées sur grand écran dans des salles d’examen plus ou moins bien aménagées (en préfecture, dans des salles communales et même parfois dans des salles de cinéma…). Depuis la privatisation, les examens ont lieu sur des écrans individuels. L’individualisation des écrans permet de diffuser des questions différentes à chaque candidat. Cependant, elle oblige les élèves à focaliser leur attention sur de petits écrans (souvent de tablettes) qui diffusent des images et des vidéos encore plus petites et par conséquent des questions difficilement lisibles.

« C’est loin d’être idéal » selon, Django Marecaux, « c’est pourquoi les centres d’examen Pointcode ont adopté une approche différente. Dans leurs centres de tests, tous les candidats passent l’examen sur de grands écrans d’ordinateur, ce qui permet aux candidats de voir tous les détails et de s’offrir une chance optimale de réussir l’examen. »

Pointcode entend également se différencier en proposant – dans tous ses centres d’examen – un environnement propice à la réussite avec « des salles d’attente confortables et un personnel aimable et professionnel pour les accueillir dans [des] salles d’examen hautement sécurisées ».

Réservation facilité et accès handicapés

Pointcode souhaite tirer profit de ses années d’expérience pour permettre aux candidats de réserver un examen, à la date et à l’heure de leur choix que cela soit en ligne (comme le font les autres opérateurs), mais également par téléphone ou directement sur place, au centre d’examen. Les écoles de conduite peuvent également réserver directement les sessions d’examen pour leurs élèves.
Enfin, l’accessibilité étant aussi un point important, les centres d’examen Pointcode disposent tous d’installations adaptées pour les personnes handicapées.

Advertisement

[1] Leader mondial de la prestation d’examens par ordinateur (CBT), Pearson VUE bénéficie de plus de 20 ans d’expérience en matière de soutien aux entreprises de qualification et les accompagne à chaque étape de leurs programmes d’évaluation. Pearson VUE organise aujourd’hui plus de 14 millions d’examens par an dans 180 pays.
Partenaire

3 COMMENTAIRES

  1. Oui a 30 euros la prestation d une heure dite collective c est trop bien paye
    Bon on est enfin a la barre des 75% apres une annee 2016 a moins de 70%
    Donc on change rien car la multiplication des points d examen ne peut que devaloriser le systeme
    Par contre l accompagnement dans l inscription dans le depot en salle d examen permet de valider notre position d encadrant
    A l epoque du tourne dvd j avais prevenu que la profession qui utilisaient les secretaires paieraient un jour ou l autre
    On rappelle que la privatisation est une demande repetee d un syndicat uniforme
    Alors comme disais un certain Humoriste payez pour nous pauvre…..formateur car ces societes privees ont eu un filon vous avez dit Fillon non non et ce grace a de mauvais economistes issus de notre profession
    Jean Lamonerie retraite CC

  2. Effectivement à 30 € c’est très cher payé! Pour ceux qui veulent la PRIVATISATION, on ne peut que constater que depuis la venue des opérateurs PRIVES, mêmes en excellant dans notre travail, les élèves ont désertés nos salles de cours……………les OP veulent leurs parts de gâteaux et ne connaissent pas le bénévolat ni les horaires de fous que nous pratiquons pour si peu de reconnaissance!!!!!! Tout cela parce que les ENARQUES ne veulent que du business, la sécurité tout le monde s’en fout, pauvre monde, pauvre jeune

  3. Bonjour
    Non on n a pas a se plaindre pour le remplissage de la salle informatique….car depuis tres longtemps il fallait envisager une formation individualisee et un accompagnement personnalise….une sorte de montage mayonnaise mais qui prend assez facilement. De notre cote on constate une desertion des enczdrants ou supposes l etre des salles d examen …erreur bien entendu car c est justement favoriser la candidature libre. L accompagnement technique (transport a la salle d examen) et humain (gestion du temps d attente avant la prise en charge du surveillant) sont d une importance capitale pour montre notre implication. Il y a d autres moyens pour ne pas se faire grignoter mais….ceci est une autre histoire
    Jean Lamonerie retraite CC

RÉPONDRE

Rédigez votre commentaire
Renseignez votre nom