Top 7 des attitudes à éviter quand on est moniteur d’auto-école !

0
285
Moniteur d'auto-école
Moniteur d'auto-école

Moniteurs, Monitrices ! Top 7 des attitudes à éviter.

Parmi les sujets de conversation principaux concernant le permis de conduire, l’efficacité du moniteur se place en pôle position. Bien que vous ne portiez pas l’entière responsabilité de l’auto-école, vous la représentez partiellement. C’est pourquoi il est absolument indispensable que vous soyez perçu(e) comme efficace et agréable ! Pour ce faire, voici le TOP 7 des attitudes à éviter face à un candidat.

Le colérique.

Et oui ! le colérique remporte la première place. Quand les heures de conduite s’enchaînent et s’allongent, il est souvent difficile de garder son calme face à un candidat « trop lent », « trop distrait » ou encore « trop bavard ». Souvenez-vous qu’il n’y a qu’un pas entre votre image de moniteur pédagogue et le trop connu « Ma monitrice ? Impossible de me concentrer, elle me hurle dessus à longueur de temps ! ».  Il est de votre responsabilité de mettre le candidat dans les meilleures conditions de conduite possible. Une longue inspiration vaudra toujours mieux que de hausser le ton. Mais nous n’oublions pas que vous êtes humains, à vous de juger du ton approprié en cas de situation délicate.

Le trop tactile.

Il faut avouer qu’une certaine forme de paranoïa pour certains et d’aisance pour d’autres semble s’être installée dans le vaste univers de l’auto-école. Diverses candidates affirment avoir d’ores et déjà été gênées par les « mains trop baladeuses » de leur moniteur d’auto-école. Bien que certaines de ces accusations ne soient pas toujours avérées, il est nécessaire que vous vous adaptiez à cette nouvelle méfiance.

L’hyper pointilleux.

Les conflits entre moniteurs et candidats émanent souvent d’un simple manque d’empathie. L’un ne parvient pas à se mettre à la place de l’autre et la communication se voit rapidement rompue. Pour éviter tout désagrément, l’hyper pointilleux ; souvent animé très justement par une soif de sensibilisation à la prévention routière, devra s’adapter à chaque élève en fonction de son tempérament et de sa réceptivité. Les signes de perte de confiance ou d’agacement sont facilement perceptibles, ne les manquez pas !

Le condescendant.

Une attitude de supériorité peut très rapidement s’apparenter à un mépris et braquer votre interlocuteur. N’oubliez pas que l’élève est avec vous pour apprendre efficacement. Sa confiance en lui est donc majeure. N’hésitez pas à le complimenter régulièrement pour chaque bonne manœuvre réalisée.

L’hyper silencieux.

L’hyper silencieux vous met directement très mal à l’aise. Une froideur trop apparente peut pousser le candidat à se remettre en question ou à penser que vous avez quelque chose contre lui en particulier. Discutez, échangez, communiquez ! Vous pourrez plus aisément adapter votre enseignement au caractère de chacun.

L’indécis.

Il est indispensable que le moniteur d’auto-école soit sûr de lui lorsqu’il prend la décision d’ajouter des heures de conduite ou de faire passer l’épreuve de conduite. Si le candidat perçoit le moindre doute, il remettra automatiquement en question votre crédibilité et celle de l’auto-école.

Le malpoli.

 Il semblerait que tout soit dit dans le titre. La politesse est évidemment un point primordial de la convivialité.

A vous de jouer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici