Comment améliorer le référencement naturel de son auto-école ?

0

En ces temps de déconfinement post-Covid, le rattrapage de l’activité des auto-écoles est plus que jamais nécessaire. L’acquisition de nouveaux élèves doit passer par tous les moyens, mais la trésorerie n’est pas forcément sous son meilleur jour ! C’est pourquoi le référencement naturel est potentiellement une piste à creuser. C’est une solution à moindre coût, lorsque l’on sait quoi faire, pour capter quelques nouveaux prospects !

Voici quelques pistes à suivre pour s’assurer qu’on met toutes les chances de son côté pour remonter dans les résultats de recherche.

1. Vérifier ses positions sur 4 mots-clés cibles

En tant qu’auto-école, vous êtes une entreprise de “proximité” et l’essentiel de votre trafic viendra en majorité de recherches spécifiques qu’il est assez facile d’identifier :
– “auto ecole + nom de votre ville”
– “permis de conduire + nom de votre ville”
– “code de la route + nom de votre ville”
– “nom de votre l’auto-école”

Et franchement, les opportunités pour être n°1 sont partout si on se donne les moyens d’y arriver!


Une fois que vous êtes au clair sur votre objectif – vous pouvez même commencer avec une seule requête au début – vous allez pouvoir dérouler un plan d’actions simples qui aura des impacts immédiats.

2. Optimiser vos meta titres et meta descriptions

Le “meta titre” et la “meta description” de votre site correspondent, pour faire simple, à l’aperçu de votre site dans les résultats de recherche. Pour illustrer mon propos, j’ai choisi de manière totalement arbitraire la requête “Auto-école perpignan” sur Google.

Il y a plusieurs résultats, comme celui-ci, en numéro 1 :

Astuce SEO

Plus bas, nous avons le résultat d’un concurrent (en 5ème place) :

Le constat est immédiat :

  • Evolution Conduite n’a pas ajouté “Auto-école à Perpignan” dans son meta-titre
  • Evolution Conduite n’a pas mis de méta description.

C’est dommage ! Le meta titre est fortement utilisé par Google pour trier et ordonner les résultats de recherche. Rien que cela pourrait lui faire gagner une place ou deux. La méta description quant à elle, ne sert pas au référencement de manière directe, mais peut inciter l’utilisateur à cliquer sur le lien si elle est bien écrite.

3. Bien travailler le contenu de la page d’accueil

Google regarde énormément la qualité du contenu d’un site. Ici, Evolution Conduite a fait un travail relativement acceptable puisque sa page d’accueil contient pas moins de 800 mots, contre le numéro 1 qui n’en a que 300. C’est probablement pourquoi Evolution Conduite arrive tout de même en première des résultats.

Car, contrairement à ce qu’on pourrait penser, la stratégie de “l’exact match domain“, qui consiste à prendre un mot-clé en nom de domaine (Evolution Conduite a pour nom de domaine auto-ecole-perpignan.com) n’est plus aussi efficace qu’autrefois. La preuve en est, ils ne sont pas premiers.

Le contenu est donc assez riche, mais pas du tout optimisé !  

En principe, un contenu correctement optimisé dispose à minima de balises “H” dans le texte (cela correspond aux titres de paragraphes) qui se suivent. Comme lorsqu’on écrit un article :

H1, H2, H3, etc.

Une bonne stratégie pour Evolution Conduite serait par exemple de reprendre ses balises, et de les ordonner comme suit :

  • H1 : Evolution Conduite – une auto-école à Perpignan
    • H2 : Qui sommes-nous ?
    • H2 : Quels sont nos atouts
    • H2 : Comment se déroule permis de conduire à Perpignan ? (-> hop, je glisse sur le mot-clé permis de conduire)
    • H2 : Nos offres
      • H3 : Conduite accompagnée
      • H3 : Permis voiture

Etc … vous voyez l’idée.

Un contenu bien ordonné permet à Google de parfaitement comprendre de quoi il retourne et il vous en remerciera. Comme dirait Boileau : ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement.

4. Soyez mobile !

Cela peut paraître évident pour beaucoup, mais cela mieux en le disant : votre site doit absolument être adaptable aux appareils mobiles (smartphone, tablettes). D’une part, Google utilise désormais son “mobile-first index” dans les résultats, et d’autre part, en tant qu’auto-école, votre business est de proximité, et s’adresse en majorité aux 18-25 ans… Donc à coup sûr, votre audience est sur ce canal !

5. Remplissez votre Google My Business

J’aurais pu commencer par cela : Google My Business. Remplissez le au maximum. Donnez à Google toutes les informations possibles, ajouter vos services, vos prix, etc. Google doit bien faire le lien entre le My Business et votre site.

Pour cela, vérifiez que vous avez correctement déclaré votre site au niveau des “rich snippets“. Il s’agit d’indiquer à Google, sur votre site, toutes les informations qui vous concernent. Différentes options sont possibles, c’est un peu plus technique, mais votre webmaster pourra se renseigner sur la documentation ici et implémenter cela très facilement.

6. Ne négligez pas les avis!

Et naturellement : demandez des avis. Ici, tous les avis sont bons à prendre sur toutes les plateformes, comme Google My Business ou VroomVroom. Grâce à son excellent référencement, Google considère VroomVroom comme un site de référence, donc les avis obtenus sur cette plateforme indépendante impacte directement votre SEO. C’est la raison pour laquelle ils sont directement intégrés dans l’encart Google dans les résultats de recherche.

7. Aller plus loin

Voici quelques principaux conseils, faciles à mettre en place, pour récupérer quelques dans les positions de résultat de recherche (la fameuse SERP). D’autres facteurs peuvent pris en compte comme la vitesse de chargement, les back-links, la sécurité, le maillage interne … Vous pouvez consulter les cours SEO gratuits proposés par Oudini. Vous y retrouvez l’essentiel des bonnes pratiques en matière de référencement naturel, et en discuter avec votre webmaster !

Partenaire

RÉPONDRE

Rédigez votre commentaire
Renseignez votre nom