Ornikar sur la sellette !?

La semaine dernière, super bonne nouvelle pour les auto-écoles ! L’entreprise Ornikar, l’auto-école en ligne, a perdu le procès contre le syndicat l’UNIC et est donc contrainte de cesser ses leçons de conduite et de fermer.

Le tribunal de commerce de Paris avait pourtant dans un premier temps accepté les conditions et le fonctionnement d’Ornikar en juillet. Mais l’UNIC ne s’était pas laissé faire et avait décidé de faire appel.

C’est le “travail bénévole” des moniteurs de la société Nantaise qui a posé problème à la Cour d’Appel. Chez Ornikar on loue la voiture mais l’accompagnateur est bénévole, cette fois ci, ça n’est pas passé. L’entreprise a donc pour interdiction de communiquer des messages informatifs ou des publicités sur son site internet et sur tout les réseaux sociaux dans l’attente d’obtenir un agrément. Dans le non-respect de cette interdiction, Ornikar encourt « une astreinte provisoire de 10.000 euros par infraction et par jour ».

Philippe Colombani, président de l’UNIC, dans un communiqué de presse officiel conclue :« Cette décision de la cour d’appel de Paris est un indéniable encouragement à persévérer dans le combat contre les hors-la-loi de la profession, la société Ornikar n’étant que l’arbre, certes très emblématique, cachant une forêt d’initiatives toutes aussi illégales les unes que les autres. Le combat continue donc… ».

Ornikar ne semble pas défaitiste et est déjà en train de travailler sur un nouveau modèle afin de remettre la société dans les “clous” ce n’est donc pas encore la fin définitive de l’entreprise nantaise. Benjamin Gaignault, co-fondateur d’Ornikar a même annoncé dans un communiqué : « Nous allons modifier certains termes de notre site Internet, afin qu’aucune confusion possible ne puisse naitre entre l’offre d’Ornikar et l’activité réglementée d’enseignement de la conduite, et que nous puissions ainsi poursuivre nos activités »

Nous vous tiendrons informés de la suite de ce procès. Que pensez-vous de ce retournement de situation et de l’évolution de la situation ? 


Partenaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici