Résultat des manifestations pour un report de la nouvelle épreuve du code

resultat_report_epeuvre_code

Nous vous avions fait un point concernant l’avancée de la réforme du permis de conduire il y a quelques jours. Aujourd’hui, nous vous avons fait un récapitulatif d’un événement majeur qui s’est déroulé ce lundi 29 février dans plusieurs villes de France.

Bien que deux des principaux syndicats des autos-écoles sur trois sont satisfaits de cette nouveauté relative à la réforme, le CNPA, autrement-dit, le Conseil National des Professions de l’Automobile, le premier syndicat, porte un tout autre avis sur ce changement. En effet, celui-ci a appelé à manifester à Paris ainsi qu’à Lyon, Toulouse et Angers, pour un report de la nouvelle épreuve du code de la route.

Faisons un tour rapide concernant les raisons pour lesquelles les auto-écoles ont manifestés. La nouvelle épreuve du code de la route doit entrer en vigueur le 18 avril 2016. D’après ce syndicat, cette date est beaucoup trop subite pour former les enseignants de la conduite à cette nouvelle réglementation, mais également pour former les candidats au permis de conduire. Certaines régions se sont également mobilisées pour contester la privatisation (pour certains examens) amenant les candidats à payer 30 euros supplémentaires lors du passage du code.

L’objectif principal du CNPA et des manifestants était alors de demander une entrée en vigueur en septembre et non en avril afin de pouvoir se préparer.

Résultat ? Le CNPA a été reçu au ministère de l’Intérieur et a obtenu un report “jusqu’à début mai“. Cela vous laisse “1 mois” supplémentaire pour visionner les nouvelles diapositives, pour que vos fournisseurs puissent vous vendre les livres ainsi que les supports pédagogique pour vous organisez mais aussi pour préparer vos candidats.

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous participé à cette manifestation ? 


Partenaires

1 COMMENTAIRE

  1. Ça ne laisse pas 1 mois de plus, juste 15 jours ! En effet, la date initiale était au 18 avril, pas au 1 er. Donc victoire ? Le mot est bien trop fort. Après le ministre s est engagé à envoyer une circulaire de rappel à ses prefet pour qu ils fassent la chasse aux monteur indépendant qui travaille dans l illégalité. C’est à dire pas ceux qui travaillent pour une auto école même si celle-ci est en ligne, contrairement à ce que dit le cnpa, il n y a rien de tranché là dessus, mais ceux qui ne bosse directement par des annonces sur le bon coin par exemple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici