Revue de presse de la semaine du 29 mai 2017 : l’actualité des auto-écoles.

0

Carl Move : l’idée d’allier leçons de conduite et covoiturage.

Nouvelle sur le marché, la start-up Carl est porteuse d’un projet d’une nouvelle expérimentation. Le principe est simple, il s’agit de permettre aux habitant d’Autun et ses alentours (Saône-et-Loire) d’utiliser les sièges arrière pendant les leçons de conduite d’élèves en fin de formation, pour faire du covoiturage. Ce projet a été testé du 8 mai au 3 juin 2017.
Décrit comme « économique, écologique et sécurisé », le projet propose à chaque personne souhaitant bénéficier de ce service de passer directement par la plateforme Carl… dans la limite de 20 km/h pour le tarif qu’est de 45 centimes par kilomètre.

 

La pénurie de carburant affecte-elle les auto-écoles ?

Depuis plusieurs jours, un grand nombre de conducteurs sont pénalisés par la pénurie de carburant, causé par un mouvement social des chauffeurs de camions-citernes. Le phénomène a touché les gérants d’auto-écoles, dont les véhicules effectuent quotidiennement 250 km en moyenne, mais également les élèves inquiets pour les conditions de leur passage à l’examen pratique.
Pour autant, ni le Ministère ni les professionnels n’ont annulé d’épreuves. La plus grande contrainte face à cette pénurie est la durée d’attente aux stations-service, les auto-écoles n’étant pas prioritaires pour le moment (sauf en cas de partenariat avec des stations-services qui les préviennent en temps réel de leur réapprovisionnement). De cette manière, les moniteurs ont dû, pour la plupart, prévoir du temps en plus sur leur heures de travail.

Madrid : les économies considérables d’une auto-école grâce au GNV.

À l’inverse, c’est à Madrid en Espagne qu’une auto-école a trouvé le moyen d’économiser près de 4000€ de carburant par an (comparé au temps où elle utilisait du diesel) grâce à l’utilisation de SEAT Leon roulant au GNV (gaz naturel pour véhicules).
Gala Autoescuela a donc réussi à baisser les prix de ses leçons de conduite, délester la facture d’énergie et donc réduire le rejet de matières trop polluantes.

Conduire ou utiliser son téléphone ?

C’est l’une des plus grandes questions de sécurité d’aujourd’hui : boire ou conduire, il faut choisir ! Depuis plusieurs années, l’usage du smartphone au volant ne cesse de progresser. Aujourd’hui, 59% des conducteurs utilisent leur smartphone en conduisant. Nous vous invitons à faire le test via le lien suivant.
Partenaire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here