Semaine internationale de la courtoisie au volant 2017

0

Du lundi 13 mars au vendredi 17 mars 2017 a lieu la 17ème édition de la Semaine internationale de la courtoisie au volant, elle se tient à Paris et dans d’autres grandes villes européennes. Cet événement, organisée en France par l’AFPC (Association Française de Prévention des Comportements au volant) était auparavant une seule journée mais se déroule depuis 2008 sur une semaine entière.

Les incivilités au volant entraînent des comportements dangereux…

La principale motivation à la création de cette semaine était de répondre à l’incivilité des usagers au volant : des automobilistes aux piétons, en passant même par des agents de sécurité routière, toutes les personnes sont concernées et sont encouragées à jouer le jeu jusqu’à vendredi (et tout au long de l’année bien sûr). L’objectif premier de cette action est de sensibiliser et informer chacun des acteurs du domaine de la route, pour améliorer le comportement des Français (et des autres) sur les grandes routes comme dans les villes, et ainsi instaurer une meilleur cohabitation entre les différents usagers.

Mais aujourd’hui, 7 Français sur 10 reconnaissent avoir du mal à rester zen au volant et parfois injurier les acteurs qui les entourent, ce qui entraîne souvent l’incivilité de certains sur la route. Ces incivilités se traduisent par des comportements dangereux tels que des « queues de poisson », des refus de priorité ou encore l’utilisation du klaxon de manière abusive. Selon une étude faite par M6, les gestes d’agressivité peuvent entraîner des comportements dangereux sur la route et provoquer plus facilement des accidents : les distances de sécurité sont moins respectées, l’oubli du clignotant est plus fréquent…

 

… et la courtoisie au volant réduit les risques d’accidents.

À l’inverse, la plupart des français disent pouvoir être plus courtois au volant si leur entourage l’est aussi, ce qui entraînerait une conduite plus sûre pour tous et une réduction du risque d’accidents, qui est en baisse depuis quelques années. L’AFPC souhaite donc continuer sur cette voie en espérant sensibiliser et toucher un maximum de personne. Aujourd’hui, la voiture change le comportement des usagers au volant. Toute personne étant aimable et sociable en famille ou en société, elle a pourtant très facilement des comportements différents derrière le volant car elle ne maîtrise pas obligatoirement toutes les difficultés de la route. Les usagers ont du mal à dire pardon, ce qu’ils feraient sans aucun problème dans un autre contexte.

 

L’amélioration des comportements au volant passe donc également par la mobilisation des enseignants d’auto-écoles car selon la même étude de M6, les enfants risquent de reproduire les comportements de leurs parents qui n’ont pas forcément les bons réflexes. Il s’agit de faire prendre conscience aux futurs conducteurs qu’il y a un réel savoir-être sur la route derrière le maniement du volant et des pédales. Conduire, c’est partager la route et de ce fait être courtois envers les autres, non pas sur une semaine mais sur toute l’année !


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here