Taux de réussite 2017: les auto-écoles en ligne publient des chiffres discutables

4

La publication des taux de réussite en début de semaine est l’occasion de nous pencher sur les taux de réussite des auto-écoles en ligne et sur les chiffres qu’elles mettent en avant sur leurs sites internet respectifs… des chiffres bien différents des taux officiels fournis par le Ministère de l’Intérieur. En s’attribuant des taux de réussite entre 75 et 90%, Ornikar et En Voiture Simone ont recours à des pratiques commerciales discutables… à la limite de la publicité mensongère?

En consultant les sites internet des principales auto-écoles en ligne (très bien conçus par ailleurs), les promesses faites aux futurs candidats sont claires: (1) un permis de conduire moins cher, (2) plus facile d’obtention grâce à leur meilleur taux de réussite et (3) une organisation plus souple et plus rapide! Pour appuyer leurs propos, ces auto-écoles communiquent des taux de réussite pour le moins « gonflés ».

Ornikar, des taux sortis du chapeau?

Capture d’écran du site ornikar.com

« Quand c’est flouc’est quil y a un loup » et le moins que l’on puisse dire avec Ornikar c’est que les taux affichés manquent de transparence. Les futurs candidats se voient promettre 90% de réussite au code de la route et 70% à la conduite… pour avoir davantage d’informations, ils devront aller consulter les explications fournies (en tout petit) en bas de page.

Capture d’écran du site ornikar.com

On y apprend donc que :

  • le taux de réussite de 90% au code de la route correspond aux taux déclarés par les candidats libres entre juillet et novembre 2016;
  • le taux de réussite de 70% au permis de conduire correspond aux informations déclarées par les candidats libres en première présentation, cette fois sur toute l’année 2016.

Ces taux sont problématiques pour plusieurs raisons:

  • ces données sont datées, elles ont plus de 2 ans. Ornikar devrait pouvoir communiquer des chiffres plus récents! Les taux de réussite à l’examen du code de la route datent de 2016. Ornikar travaille avec les différents opérateurs (La Poste, SGS, Codengo), dont les API permettent de remonter les taux de réussite quasiment en temps réel et fournissent des chiffres exacts à la virgule prêt. Il est donc étonnant qu’Ornikar ne communique pas ses chiffres sur les 8 premiers mois de 2018.
  • d’un point de vue méthodologique, Ornikar communique des données qui ne sont pas homogènes (l’une sur une période de 5 mois, l’autre sur 12), sans préciser le nombre de candidats concernés ni pour le code, ni pour la pratique ;
  • les taux affichés sont « étonnants »: il s’agit de chiffres ronds (on imagine mal qu’il s’agisse d’une coïncidence), bien supérieurs à la moyenne nationale (57,8% à l’examen B en 2016) ;
  • Le taux de réussite à l’examen pratique est pour le moins éloigné du taux de réussite officiel attribué à Ornikar pour 2016. Pour mémoire, ce dernier était de 28% pour 25 candidats! Drôle d’auto-école où les meilleurs élèves sont présentés en candidats libres alors que les moins bons sont passés sur leurs propres places…
  • Dernier point, ces chiffres sont invérifiables. Le taux de 70% de réussite en première présentation a été obtenu en interrogeant d’anciens élèves. Cela pose problème pour plusieurs raisons. Premièrement,  Ornikar n’indique pas si tous les élèves présentés sur la période ont répondu à l’enquête. Deuxièmement, il s’agit d’informations déclaratives (aucune vérification n’a semble-t-il été faite en demandant aux élèves de fournir leur CEPC). Troisièmement, même si cela a été fait, Ornikar n’a pas les CERFA en sa possession et l’indice de présentation ne figure par sur le résultat de l’examen… et il serait bien compliqué pour Ornikar de savoir si un candidat libre était effectivement en première présentation ou pas!

En Voiture Simone, un taux calculé sur une période de 13 jours!

En Voiture Simone, elle aussi, a décidé que ses taux de réussite seraient bons (tant qu’à faire)! Ses taux de réussite affichés sont donc de 85% pour le code de la route et 76% au permis de conduire.

Capture d’écran du site En Voiture Simone

Comme Ornikar, En Voiture Simone semble avoir du mal avec les chiffres! Les taux de réussite pour le code de la route sont calculés sur les 3 derniers mois de 2017… les taux de réussite à l’examen B sont quand à eux calculés sur la période allant du 30 août au 12 septembre 2017 (soit sur une période de 13 jours!!). Ces chiffres ne sont absolument pas représentatifs (à ce compte là, une auto-école qui aurait 3 élèves reçus au cours de la semaine écoulée pourrait revendiquer un taux de réussite de 100%) et le nombre de candidats n’est pas mentionné non plus!

Capture d’écran du site En Voiture Simone
Capture d’écran du site En Voiture Simone

Pour une auto-écoles qui revendique sur son site 91 542 élèves, publier des taux sur une période aussi restreinte ne peut que susciter l’interrogation. Si une cinquantaine d’élèves d’EVS se sont présentés sur la période de 13 jours (un chiffre qui nous semble déjà élevé), cela veut dire qu’En Voiture Simone communique sur un échantillon de 0,05% de ses élèves inscrits!

 

 

 

Taux erronés ou publicité mensongère?

Ornikar et En Voiture Simone s’attribuent donc des chiffres invérifiables, datés, calculés sur des échantillons non représentatifs. Ces chiffres:

  1. laissent croire que le taux de réussite des élèves de ces auto-écoles en ligne est bien supérieur à la moyenne alors que le taux de réussite des candidats libres est inférieur de 10% à la moyenne ;
  2. laissent croire que les chances d’obtenir le permis en passant par ces auto-écoles en ligne sont supérieures aux chances de l’obtenir en passant par une auto-école traditionnelle.

Afin de lever tout soupçon de publicité mensongère, ces auto-écoles devraient publier des taux qui remplissent les mêmes critères et qui aient le même périmètre que les taux de réussite fournis par le Ministère pour l’ensemble des auto-écoles : (1) des taux toutes présentations confondus, (2) des taux sur l’ensemble des candidats présentés du 1er janvier au 31 décembre de l’année passée et (3) des taux vérifiables / auditables étant donnés les caractéristiques de leur modèle économique basé sur le candidat libre. L’État devrait les y obliger.

Pour rappel, l’article L. 121-1 du code de la consommation définit la publicité mensongère ainsi : « Une pratique commerciale est trompeuse […] lorsqu’elle repose sur des allégations, indications ou présentations fausses ou de nature à induire en erreur et portant sur […] les caractéristiques essentielles du bien ou du service, à savoir : ses qualités substantielles, […] ses propriétés et les résultats attendus de son utilisation, ainsi que les résultats et les principales caractéristiques des tests et contrôles effectués sur le bien ou le service ».

Les auto-écoles labellisées vont, dans les semaines qui viennent être contraintes de fournir à leurs élèves leurs taux de réussite en première présentation, ces taux feront l’objet de vérifications par la DGCCRF et les établissements présentant des taux erronés seront sanctionnés. Il serait normal que les auto-écoles en lignes soient soumises aux mêmes obligations de transparence…

TANT QU’ON Y EST…

Ornikar, vraiment « 10 fois moins cher »?

Les taux de réussite ne sont pas le seul élément qu’Ornikar met en avant dans sa communication. L’accent est également mis sur le prix. Ainsi, passer le code de la route sur la plateforme au tarif de 29,90€ serait « 10 fois moins cher » qu’en auto-école traditionnelle (cf. capture d’écran ci-dessous). Cette affirmation est appuyée par la note de bas de page suivante : « Tarifs moyens constatés pour une formation au Code de la Route : 305 €. D’après une étude menée par Ornikar en août 2017 auprès de 104 auto-écoles. »

Ornikar compare donc le prix facturé à ses élèves pour accéder à sa plateforme de révision avec… le tarif d’un stage code. Deux prestations qui n’ont rien à voir! Un stage code comprend bien souvent: les démarches administratives sur ANTS, le livre de code, les accès code en ligne, l’accès au code en salle et (le plus important) des cours de code dispensés par un enseignant diplômé. Comparer les prix de deux services aussi différents ne peut qu’induire le consommateur en erreur!

 

Prix code de la route ornikar
Capture d’écran du site ornikar.com
DAVANTAGES

4 COMMENTS

  1. Bonjour
    Oui je pense que vos syndicats bougeront pour faire valoir ce que de droit. Mais l’attente du public est une simplification de la formation et il faut reconnaître à ces auto-écoles en ligne une capacité à s’adapter à une demande particulière.
    Mon expérience est de dire toutefois que 80% des apprenants n’ont pas envie de se mettre dans des situations hasardeuses et restent accrochés à l’auto-école bénéficiant d’une bonne réputation. Et c’est bien la seule parade que l’on a : faire plus et mieux. Il est temps de réinvestir les salles d’examen : trop de candidats ne sont pas encadrés au moment de cette dernière phase. Oui c’est du temps de conduite rémunératrice en moins mais le retour est direct : parrainage assuré
    Jean LAMONERIE Coach concepteur retraité

  2. Bonsoir
    Pour ma part, je pense que depuis le début ces auto-écoles en ligne ne sont pas carrées…
    A ce demander ce que font les syndicats des écoles de conduites —
    Les écoles de conduites se laissent marcher sur les pieds pas possible.
    Personnes fait rien, même par la préfecture…
    Et pourtant dieu sait, que beaucoup d’auto-école ont été “suspendu” pour des petites choses…
    Il a y pour moi une volonté du système d’en arrivé là ce n’est pas possible autrement.
    La labellisation écrase le coup aussi, les deux vont faire partir les “petites auto-écoles” que les gens ont pourtant bien besoins….Depuis plus de 10ans, on le sait, la haut, ils veulent des grosses écoles de conduite point – plus facile à “contrôler” / “diriger” ?
    Petite école de conduite : la solution pour contrattaqué est pour moi trouvée :
    Et bien vous les Auto-écoles : faites comme eux !!!! créez votre site “boutique en ligne” et proposez du candidat libre en plus de vos prestations habituelles !!! ils n’auront plus d’air pour “respirer”
    Mais n’attendez pas trop/// car elles ont maintenant les moyens de faire de la pub que nous nous pouvons pas faire sur BFM TV / replay…etc
    A bon entendeur…

  3. Auto école toulouse
    Dit à quel prix estimiez vous la vie de vos enfants à vous de voir ? 3000 euros pour la voiture ou 1500 euros pour une vraie formation sinon 700 en virtuel
    En ce qui me concerne il était hors de question de confier mes enfants dans une formation low-cost

  4. Salut à tous, pour moi ces auto école en ligne à bas prix cache beaucoup de chose,
    Ci ont me demande de déposer mon argent en banque je ne choisirais jamais une banque en ligne pour les auto école c’est pareil dans une boutique je peux reclamer avoir quelqu’un en face de moi, mais en ligne pour moi c’est pas possible.
    Tous les maux que connaissent les auto école c’est à cause de Macron qui dévalorise la formation et provoquera forcément plus de mort sur nos routes,ont fait subir les auto école avec plein de contrôle de paperasse,
    Je penses que la concurrence est déloyal,
    Tout simplement, merci Macron pour tout le Mercier qu’il a déclenché dans tous les domaines et même au gouvernement, pour preuve il démissionne un par un dernier en date Nicolas Hulot, et c’est pas fini,
    Bon courage au auto école ne lâchez rien,
    Dans l’attente qu’il dégage salut les terriens.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here