Vers plus de transparence dans le milieu de l’auto-école ?

6

Les taux de réussite sont une information importante pour les futurs élèves qui recherchent une auto-école. C’est pour cela, qu’à partir de 2017, ceux-ci seront rendus publics par le ministère de l’Intérieur. Vroomvroom.fr l’a bien compris puisque, depuis plus de 3 ans, nous mettons en avant les taux de réussite des auto-écoles ainsi que les avis laissés par les anciens élèves, afin de refléter la qualité des formations proposées par chaque établissement.

Certains gérant(e)s désapprouvent ce choix, par crainte que les élèves se détournent de leur auto-école si celle-ci affiche des taux de réussite trop faibles. Chez Vroomvroom.fr, nous insistons sur le fait que les taux doivent être considérés comme une information parmi d’autres et ne doivent en aucun cas être le seul élément sur lequel baser une décision d’inscription. En effet, les taux de réussite doivent être pris avec précaution. Dans certains cas, l’échec d’un candidat ne reflète pas la qualité de formation de l’auto-école. Après avoir suivi un apprentissage de qualité, un élève peut avoir le niveau pour être présenté à l’examen mais il peut tout de même échouer le jour de l’examen pour des raisons qui lui sont propres (stress, erreur d’inattention), ou indépendantes de lui (météo défavorable, centre d’examen ou parcours difficile ou si l’examinateur est dans de mauvaises dispositions…).

D’autre part, les auto-écoles ont la possibilité de s’échanger des places d’examen. Dans cette situation, la réussite ou l’échec du candidat est attribué à l’auto-école qui lui fait passer l’examen et non à celle qui l’a formé. Les taux de réussite ne sont donc pas complètement représentatifs de la qualité de l’enseignement de l’auto-école, de sa formation et de sa pédagogie.

Au final, les taux de réussite permettent de redonner de la transparence au milieu de l’auto-école, mais il doivent être pris avec précaution et croisés avec d’autres informations tels que les avis des anciens élèves! Et vous, que pensez-vous de la décision du ministère de l’Intérieur?

6 COMMENTS

  1. Bonjour
    Bon soyons clair le nb de candidats qui va s inscrire apres une verication de ce site il n y en a pas beaucoup. Donc avoir peur de cete communication demontre une analyse erronee. Par contre de dire que la (les) reussite (s) provoque des inscriptions alors la je souscris a l analyse de vroomvroom : nos candidtats se refilent les bonnes adresses
    Et on arrive a une question essentiele : l’encadrant peut il Influer sur ses reussites : reponse oui mais il y a des techniques basees sur ls sciences de la formation, du management et de trucs de vieux sioux ayant 40 ans de formation et de remise a niveau
    Mais la on rentre dans la volonte de se former la ou on croit tout acquit et ce qui manque a tous le temps Alors comme pour les candidats avoir une ame de gagnant est de son propre ressort pas celui de l expert
    Donc reussissons
    Jean Lamonerie coach concepteu

  2. Très étonnant ces discours sur la publications des taux de réussite… Tout le monde ou presque est d’accord sur le fait qu’il faudra analyser plus finement les taux de réussite qu’ils n’apparaissent… que ces taux ne sont pas révélateurs d’un travail que peut fournir une entreprise ou un moniteur… que ces publications feront plus de mal que de bien… et pourtant on cautionne, on se cherche une raison, ou au pire on ne dit rien !!
    Pourtant, ce qui est certain, c’est qu’il y a 3 facteurs humains dans un examen du permis de conduire… L’élève, le moniteur, l’inspecteur… Lorsqu’on sait que l’état à mis la pression sur les inspecteurs du permis pendant plusieurs années en leur collant une épée de Damoclès au dessus de la tête en les menaçant de privatisation s’il ne faisait pas 70% de réussite minimum… On est en droit de se demander si tout ce petit monde n’est pas en train de nous prendre pour des cons… Les taux de réussite sont des foutaises car le système actuel est dominé par des questions d’ordre politique et financier. L’état cherche à décridibiliser les acteurs d’un système qu’il a lui même créer… Pour tout simplement se séparer d’un poste budgetaire qui leur est trop lourd.. dans un simple but économique. Il pourront ainsi commenter à la France entière… « Nous avons eu raison de réformer un système ou, ni les inspecteurs, ni les auto-écoles étaient efficaces.. Nous allons donc privatiser ce système »… Tel que l’état à commencer à le faire avec l’épreuve théorique… Donc, inutile de faire de la psycho à 2 balles… Très peu d’élèves seront capables d’analyser une statistiques ou un taux de réussite de façon logique et partiale , très peu sont conscient du travail et des moyens mis en œuvre par le centre de formation car ils n’ont pas d’éléments de comparaison et très peu verrons, à moyen terme, le mal que va engendrer ces publications… Publications qui sont pourtant interdites par jurisprudence dans d’autres secteurs d’activités… Bienvenue dans le monde de la manipulation
    Laurent Labruyere

  3. L’Etat INTERDIT de sélectionner les candidats !
    L’Etat INTERDIT de refuser de présenter un candidat sur le motif de son impréparation !
    L’Etat ne permet donc pas à une Auto-école de maitriser son taux de réussite !
    Comment considérer alors le taux de réussite comme un critère même partiel DANS CES CONDITIONS ?
    Que l’on redonne aux auto-école le DROIT de refuser une place d’examen à un élève qui refuse les leçons préconisées (ou à minima que ces « candidatures – suicides » soient assimilées à des candidats libres!) et là, on pourra demander aux auto-écoles d’assumer leur taux de réussite !!!

    • AHHHHHHH!!un allié!!je suis à 100% d’accord avec les propos de Michel parce que y en a marre d’être les escrocs, bourreau ou autre mauvais formateur d’élèves qui ne souhaitent plus apprendre mais juste obtenir le papiers rose pour accéder à des poste pros ou pas.
      Pour ma part je considère qu’il est extrêmement compliqué à ce jour de former un élève en moins de 40H.
      Le nouveau code n’aidant absolument pas notre démarche puisqu’ils ne le connaissent pas ou plus la réglementation…c’est surtout qu’ils s’en foutent en fait car nous ne sommes plus dans cette optique dans notre nouvelle république…à suivre.

  4. Bonjour
    La privatisation a ete demandee par les syndicats dAE
    Dire que les experts sont obliges de faire du 70% or que la moyenne est a 61% et nous a la Reunion a 51% hum
    Dire que les presentations sont obligatoires d accord mais c est oublie un peu vite l avant dernier systeme qui donnait 2 places en pratique par candidat en cas d echec en Bx/I soit avoir peur des candidats en 3 eme presentation
    Bon oui avec le nouveau systeme pour contrer le W au noir on peut envisager des decharges : dans mon entreprise 1 tous les 350 candidats en code et les PO (Presentation d office) sont le fait de l entreprise pour 90% des cas pour annuler la phrase entendue dans les autres AE « on me fait attendre et je paye pendant ce temps la »
    Et je maintiens que l on peut insufler la reussite … mais c est vrai je suis un handicape qui a appris a voir d un bon oeil les choses….. mais la c est de l humour medical
    Jean Lamonerie coach concepteur okfort.net je suis en metropole jusqu au 27 Lyon Toulouse Nantes St Malo si vous voulez positiver

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here