[Bilan 2017] Les taux de réussite des candidats libres

8
Le bilan 2017 « Examens du Permis de conduire » vient d’être mis en ligne sur le site de la Sécurité routière. Sur 57 pages, ce document nous éclaire sur l’évolution du nombre de présentations et les taux de réussite aux examens du permis de conduire. Nous nous sommes particulièrement intéressés aux chiffres relatifs fournis au sujet des candidats libres. 

La Sécurité routière commence par définir les candidats libres, les candidats se présentant à l’examen, « sans être inscrit dans une école de conduite ». Cette définition est surprenante dans la mesure où l’immense majorité de ces candidats sont bel et bien inscrits dans une auto-école, le plus souvent dans une auto-école en ligne et dans certains cas (plus rares) dans des auto-écoles traditionnelles manquant de places d’examen.

Un phénomène qui reste relativement marginal

S’il est en nette progression par rapport aux années précédentes, le nombre de candidats libres reste marginal. Le Bilan de la Sécurité routière nous indique qu’« au total, 10 013 candidats libres ont été examinés en examens pratiques en 2017, contre 4 023 en 2016 ». Cela représente respectivement 0,51% des 1,5 millions d’examens et 0,62% des candidats examinés.

Ce phénomène est concentré sur les grandes agglomérations où opèrent les auto-écoles en ligne (Paris, Marseille, Strasbourg,… ainsi qu’en Seine-Saint-Denis). Par ailleurs, 94% des candidats libres se présentent aux examens de la catégorie B (très peu se présentent à l’examen moto ou aux examens du groupe lourd).

Un taux de réussite inférieur de 15 points à la moyenne nationale

Sur les 10 013 examens, 3 949 permis ont été délivrés, soit un taux de réussite de 39,4%. Le Bilan de la Sécurité routière affiche des chiffres légèrement supérieurs (42,09%). L’explication de cet écart de chiffres vient probablement du fait que certains examens sont annulées (véhicules non conformes, défaut d’assurance, etc). Cela représente tout de même 631 examens (soit 6-7% des examens attribués aux candidats libres). Autant de places « perdues » qui auraient pu être attribuées à des auto-écoles.

Quoi qu’il en soit ces taux sont très éloignés des taux de réussite communiqués par Ornikar et En Voiture Simone sur leurs sites internet respectifs… et très inférieurs à la moyenne nationale (57% en 2017).

Un taux gonflé par les candidats présentés par les auto-écoles traditionnelles

Le taux de réussite d’environ 40% attribué aux candidats libre n’est pas celui des candidats présentés par les auto-écoles en ligne. En effet, face à la pénurie de places, certaines auto-écoles traditionnelles ont fait le choix (souvent contraint) de présenter certains élèves en candidats libres. En considérant que ces élèves ont eu une formation de qualité équivalente au reste des élèves formés en auto-écoles traditionnelles, ces « faux candidats libres » viennent gonfler artificiellement les taux de réussite.

Les chiffres sont là: le taux de réussite des élèves formés par les auto-écoles en ligne et présentés en candidats libre se situe probablement aux alentours de 30-35%. 

Un rapport qualité-prix beaucoup moins attractif

Les auto-écoles en ligne communiquent sur des tarifs « deux fois moins chers » qu’en auto-école traditionnelle. La députée LReM Françoise Dumas (Gard), en charge de la mission parlementaire qui travaille actuellement sur le thème du permis de conduire, a déclaré à BFM TV il y a quelques jours :

« Passer le permis coûte en moyenne 1 844 euros dans une auto-école classique, 1 581 euros dans une auto-école en ligne. S’il existe de nombreux dispositifs financiers, il faut les rendre plus transparents. Une réflexion doit aussi être menée sur la manière de rendre cet examen accessible, compréhensible, au plus grand nombre ».

En définitive, un élève qui choisirait de passer par une auto-école en ligne déboursera donc 14% moins que dans une auto-école traditionnelle, mais aura 25 à 40% moins de chances d’obtenir son permis. La communication et le marketing sont une chose, mais la réalité des chiffres est souvent plus cruelle…

Le bilan complet est disponible en téléchargement sur cette page.

DAVANTAGES

8 COMMENTS

  1. Bonjour,

    Merci pour cet article que je ne manquerai pas de communiquer lors de la mission parlementaire à M. Guerini et Mme Dumas.
    Notre réunion a lieu la semaine prochaine

  2. Merci pour cet article
    Si un de vos lecteur, peut etre vous M JLT, peux avoir accés à la discussion avec une personne d’influence, et prouver par A plus B que de parler de 300 € de différence pour un bien que l’on va posséder pendant 50 ans revient à discuter d’un problème de societé PRIMORDIALE à 0,5 € par mois durant sa vie de conducteur….
    Moralité : encore du vent …. encore trop de gens payés à discuter de rien, encore trop de pub et de médiatisation pour des entreprises dont les big boss millionaire mégalo veulent tout posséder.
    Avoir laissé détruire un modele sociale ( salariat – contre auto entreprise ) ou le laisser s’écrouler pendant que les lois changent ( d’ailleurs dans cette histoire de plateforme à permis depuis le début, n’y a t il pas un délit d’initié ?) et laisser un secteur aller de liquidations en liquidations car trop de charges vis à vis de cette nouvelle concurrence, POUR 50 CENTIMES PAR MOIS de 20 à 70 ans pour les consommateurs ??
    Non … je ne pense pas le duo syndicat/législateur assez bête pour perdre du temps avec cela, c’est juste que quelque uns on décidé de récupérer le chiffre d’affaire des auto ecole …. sans lés dépenses… et cela coute que coute !

  3. Il faut offrir la possibilité aux jeunes de passer le permis de conduire au sein de l’éducation nationale, en même temps que du baccalauréat, du CAP ou du BEP. On peut imaginer que les militaires dispensent les cours de conduite dans les lycées ou Léo, sur la durée de la formation. 25h00 de conduite sur 2 ou 3 ans de formation, ça doit pouvoir se trouver.

  4. Tout à fait d accord Mica! On ne parle que des défauts des auto écoles traditionnelles et pas de leurs qualités! Et pourtant nous sommes dévoués à nos eleves, les connaissons tous et nous adaptons chaque jour à leurs contraintes. Un exemple?? Hier 4 places annulées cause grève d un inspecteur, 4 eleves et 1 moniteur déplacés à 7 h le matin en grande banlieue pour rien et 4 eleves replacés dans la journée sur des examens du meme mois! Une plateforme va t elle en faire autant?? Bien sûr que non! Gain pour l auto ecole: 0€ perte : une matinée de travail. 4 places!!!! Pourtant nous sommes en train de mourir, étouffés sous les charges et incompressibles et gangrenés par la derugalation de la formation ….

  5. On ne parle que des défauts des auto écoles et pas de leur qualités.. pourtant nous travaillons en permanence pour la réussite de nos eleves et sommes derrière eux! Un exemple?? Hier 4 places annulées cause grève, 1 moniteur et 4 eleves déplacés à 7 h en grande banlieue pour rien , dans là journées 4 places réaffectées dans Le mois à ces 4 candidats! Une plateforme peut elle garantir ce service?? Non bien sûr. Gain pour l auto ecole: 0€ juste la satisfaction du travail bien fait. Et pourtant nous sommes en train de mourir , étouffés par les charges et la deregulation du métier!

  6. Bonjour
    Oui merci pour cette veille informatique
    Bon avant d aller plus loin car vous me connaissez comment un post de deux pages vantant les qualités d en voiture Guy Lux a pu être validé par

    Nous on a du mal à obtenir 2 lignes de remerciements ce qui n enlève en rien au travail de fond
    Oui des ae font du must mais 65℅ qui mentent gag
    Pb aussi de désertion des salles d examen de code.
    De notre côté aucun pb de places en conduite depuis plus de trois ans taux de réussite oblige
    Les ae en ligne cumulent les erreurs pédagogiques et économiques….elles ont profité d une erreur monumentale favorisée par nos syndicats ce qui est un comble
    Mais ici une entreprise traditionnelle nous indique sur son site 98℅ de réussite….que faire.
    Bon la profession les syndicats ont une carte à jouer en proposant mieux et plus
    Mais la c est une autre histoire
    Jean CCR

  7. Bonjour,
    plusieurs inspecteurs du centre d’examens de Créteil m’ont dit que les taux de réussite des candidats libres ne dépassaient pas les15% …il doit donc y avoir pas mal de faux candidats libres…
    De plus,il me semble que le taux de réussite pour les “autos écoles “annoncé dans le “bilan 2017” ne tient compte que du premier passage alors que pour les candidats libres , ils ont tenu compte de tous les passages des candidats.A vérifier….

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here